SETIF.INFO

Accueil > Guerre Palestine - Israël

Selon un expert, l’armée israélienne utiliserait cette stratégie à Gaza

mardi 21 novembre 2023, par La rédaction


Le général Faiyaz al-Dawiri, expert militaire et stratégique, a suggéré à la chaine Al Jazeera que l’armée israélienne pourrait transformer la ville de Gaza et sa région nord en cantons, en déployant des forces spécifiques dans chaque zone après avoir sécurisé ses flancs.

Cette proposition fait partie des scénarios envisageables, mais elle dépend de l’évolution des combats actuels, en particulier dans le camp de la plage à l’ouest de Gaza.

Selon al-Dawiri, les Brigades al-Qassam, la branche militaire du mouvement Hamas, ont préparé leur plan de défense en anticipant le pire scénario, celui de la division de Gaza et du nord en cantons. Il souligne que l’armée israélienne s’attend à des "combats plus acharnés" dans le camp de Jabalia, le quartier de Tuffah, et la "vieille Gaza", qui a été désignée comme le théâtre de la bataille cruciale de Gaza.

Al-Dawiri note également les progrès israéliens dans la région de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza, atteignant la zone des tours de Sheikh Zayed. Il indique que les véhicules blindés ont été contraints de s’arrêter en raison de la présence de zones peuplées, et que l’armée israélienne cherche des itinéraires alternatifs pour éviter de progresser le long de la rue Salah al-Din.

Selon al-Dawiri, les forces actives des Brigades al-Qassam se trouvent dans les quartiers de Shejaiya et Tuffah à l’est de Gaza, constituant l’une des défenses les plus solides. Cela incite l’armée israélienne à éviter de faire de cette route principale un itinéraire pour ses véhicules, cherchant à planifier soigneusement son avancée.

Cela s’applique également à la zone ouest de la rue Salah al-Din, qui abrite le camp de Jabalia, connu pour la résistance de ses combattants et représentant une faiblesse pour les véhicules israéliens.

Al-Dawiri souligne la nécessité pour les Brigades al-Qassam d’être attentives à l’activité de l’armée israélienne pendant la trêve imminente, où cette dernière cherche à renforcer et réparer ses forces, à remplacer celles qui sont épuisées, et à compenser les pertes. Il met également en garde contre la possibilité que l’armée israélienne cherche à perturber la trêve, exigeant une rupture du cessez-le-feu temporaire.

Il s’accorde avec les déclarations du porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Haggai, sur la présence d’une résistance féroce dans les camps de la plage et Jabalia. Cependant, il ne concorde pas avec lui sur les chiffres annoncés, indiquant que 16 officiers et soldats seulement ont été tués en trois jours. Le porte-parole du Qassam, Abu Ubaida, a déclaré que les Brigades ont détruit 60 véhicules militaires au cours des 72 dernières heures.

Concernant la charge Shwah, mentionnée par Abu Ubaida dans son discours précédent, al-Dawiri précise qu’il s’agit d’une fabrication locale des Brigades al-Qassam, développée à plusieurs reprises jusqu’à atteindre la septième génération, plus petite en taille et plus efficace. Il est caractérisé par sa légèreté et sa facilité de transport, fonctionnant selon le principe du circuit électrique et perforant l’acier sur 38 centimètres, contenant 3,5 kilogrammes d’explosifs.

En ce qui concerne les missiles frappant différentes régions d’Israël depuis Gaza et le sud du Liban, al-Dawiri souligne qu’il s’agit d’une nouvelle confirmation des Brigades al-Qassam sur la gestion de la bataille selon leur vision et leurs conditions, forçant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à accepter la trêve temporaire qui comprend partiellement l’échange de prisonniers.

Il affirme à la chaine Al Jazeera que dans la guerre asymétrique, "si le côté faible ne perd pas, il gagne, et si le côté fort ne gagne pas, il perd."

Dans la même rubrique