Accueil > Economie >

Algérie Télécom : Lancement de l’opération emprunt obligataire à Sétif

jeudi 21 septembre 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

L’hôtel El-Hidhab de Sétif a abrité, mardi dernier, une cérémonie du lancement officiel de la campagne de souscription d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne lancée par Algérie Télécom. Ainsi, après Alger, c’est au tour de la wilaya de Sétif d’accueillir une journée d’information portant sur l’emprunt obligataire, en présence de Mouloud Irzouni, président du conseil d’administration d’Algérie Télécom, Slimane Khireddine, directeur général d’Algérie Télécom, le président- directeur général de la Banque nationale d’Algérie, chef de file de la “syndication” bancaire constituée autour de cette opération, et enfin le président- directeur général de Stratégica, conseil en ingénierie financière.

Le montant global escompté est de l’ordre de 20 milliards de dinars, le montant unitaire de chaque titre obligataire est de 10 000 DA éligible à cotation boursière. L’échéancier est de cinq années (17 octobre 2011) et le taux d’intérêt légalement exonéré d’impôt est de 4% les deux premières années, 4,50% la troisième et la quatrième année et, enfin, 7,90% la cinquième et dernière année. A cet effet, Algérie Télécom est la quatrième entreprise publique algérienne, après Sonatrach, Sonelgaz et Air Algérie, à opter pour l’emprunt obligataire par appel public à l’épargne afin de faire face à un programme d’investissement (2006- 2011) évalué à 276 milliards de dinars, soit l’équivalent de plus de 3,8 milliards de dollars. Parmi les points du programme d’investissement, Algérie Télécom envisage la promotion d’une société de l’information et le développement des technologies de la communication, notamment par l’amélioration de la télédensité, le développement de l’internet à haut débit et l’introduction de nouvelles technologies dans les différents segments des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication. AT, qui a déjà émis en novembre 2005 un emprunt institutionnel (en direction des banques et établissement financiers) pour un encours de 6,5 milliards de dinars, vient solliciter de nouveau le marché obligataire pour un emprunt de 20 milliards de dinars à collecter auprès de particuliers et autres catégories d’épargnants. Effective dès dimanche, la période de souscription à cet emprunt obligataire s’étalera jusqu’au 17 octobre prochain. Pour y souscrire, les épargnants peuvent s’adresser aux agences principales des banques, membres du syndicat de placement, à savoir BNA, BEA, Cnep- Banque, CPA, BADR, BDL, BNP Paribas et Société Générale Algérie. Cette campagne de souscription est prévue pour une durée d’un mois, du 17 septembre au 17 octobre 2006).

Imed Sellami


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°15523 :
nos placements en epargne au niveau des banques algerienne sont a 2% voir 3% et eux les places par la suite a 6% voir 7% et cela est dut a la limite de temps par nos grandes entreprises tel-que sonel-gaz,a.t sonatrach et autresqui delimite le temps aux particuliers BRAVO

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus