Accueil > Economie >

Sétifis taxis dans le garage

dimanche 1er juillet 2007, écrit par : Nabil Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Un jeune businessman sétifien installé à Dubaï décide de se lancer dans l’aventure et d’investir dans son pays, sa région.

Imprégné des valeurs et des us des Emirats, il s’attelle à la création d’une société de taxis, projet qu’il a en tête depuis 2004. Il fait une demande au ministère des Transports et reçoit, le 5 août 2006, un accord de principe notifié par la direction des transports de la wilaya qui lui donne un délai d’une année pour se mettre en conformité avec le cahier des charges. Qu’à cela ne tienne, l’investisseur se lance, et dès le 21 août il établit son registre de commerce. En septembre, il achète une vingtaine de véhicules neufs qu’il paie rubis sur l’ongle. Il les équipe de compteurs, les habille aux couleurs de sa société Sétifis taxis, installe sa compagnie dans son siège au niveau de la cité Bouaroua et loue même un grand garage pour une durée de deux années. Le tout est payé cash. Et tout cela sans demander ni crédit à la banque, ni terrain à exploiter. Il commence même à étudier les demandes d’embauche qui lui parviennent nombreuses, 25 emplois directs sont au programme, extensibles à 50. Il commande même les tenues des chauffeurs de sa compagnie qu’il veut élégants et surtout différents et distincts. Le rêve aurait pu se poursuivre et se terminer par la mise en activité de l’entreprise, s’il n’avait oublié un point : l’administration algérienne et à sa tête le ministère des Transports. Ce dernier, malgré ce qui a été investi, tous les avals et agréments donnés à Sitifis taxis, empêche les véhicules de circuler parce qu’ils ne sont pas munis de radio. L’opérateur refuse-t-il d’installer les appareils dans ses voitures ? Non. Les responsables dudit ministère ont exigé de lui et de tous les prétendants aux sociétés de taxis de se pourvoir chez un seul opérateur des communications et de s’équiper en une marque Motorola.

Le monopole n’existe plus, paraît-il. Qu’à cela ne tienne, une facture de plus de 1,4 million de dinars en plus au dossier, il adresse une demande d’autorisation d’exploitation d’un réseau radioélectrique à l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications) en octobre 2006 et il ne recevra la réponse négative que quelques mois après (février 2007), l’ARPT lui annonce que l’ANF (agence nationale des fréquences) ne dispose pas de fréquence disponible. Le ministère des Transports mis au courant de la situation de saturation au mois de juin 2006, lors d’une des réunions périodiques avec l’ANF, a continué à distribuer des agréments à des sociétés qui ne pourront fonctionner sans cette fameuse radio, 15 projets sont en instance dans les placards du ministère des Transports. Toutes les démarches auprès de l’ARPT et de l’ANF n’ont pu aboutir. Au ministère des Transports, le directeur central en charge du dossier n’est jamais disponible et refuse de trouver une solution juste et efficace, il aurait déclaré que tant que les taxis n’étaient pas équipées de radio, ils ne travailleraient pas. Aucun compromis n’est trouvé à ce jour. L’investisseur a essayé de le contacter au téléphone en notre présence et dès qu’il s’est nommé, la secrétaire de M... directeur central au ministère des Transports lui a raccroché au nez.

La direction des transports au niveau de Sétif n’aurait aucune autorité et ne serait qu’une simple boîte postale. Toutes les autorités du pays invitent les investisseurs à venir s’installer dans le pays, mais certains bureaucrates-despotes font tout pour les envoyer ailleurs. Lassé de cette bureaucratie et de ce mépris affiché à son encontre, Nasreddine, comme beaucoup d’autres investisseurs algériens, dépité et découragé, veut lâcher prise. Il a investi plus de 20 millions de dinars, et depuis plus de six mois, il perd de l’argent et beaucoup plus la confiance en son pays.

Nabil Lalmi, El Watan


Partager cet article :
25 commentaire(s) publié(s)
Zaher :
Ces bureaucrates ont un seul objectif c’est créer la corruption et explorer ses fruits.C’est un moyen d’enrichissement : il faut chercher quelqu’un qui connait tel ou tel responsable pour acquérir un droit absolu et le réseau est parfois plus long qu’on l’imagine. Comment peut on expliquer que de simples agents qui cherchaient autrefois un emploi digne sont devenus des monstres en quelques années sinon en quelques mois ? C’est grâce à cette bureaucratie.

Réponse de Algérien pas bien :

Pauvre Nasredinne !! Ou à t-il apris le commerce-bizness !! on investit pas un dinard , un -doro- sans avoir les papiers avant !!! meme ds les pays -riches- ca se passe comme ca !!!

Réponse de Mansouri Said :

Non, ça ne se passe malheureusement qu’en Algérie !!!Vous approuvez les bureaucrates apr votre réponse. Je conseille Nasreddine de saisir directement M. le Président de la République, seul habilité à le rétablir dans ses droits. Désormais, nous sommes contraints d’appeler M. le Président meme pour des futilités avec toutes mes excuses à sa chère personne.

Réponse de quelqu’un qui vous respecte :

si vous avez vraiment une bonne volonté, tenez bon et ne les lachez pas, car mon vieux, c’est la perseverance qui fait les grands hommes et comme on dit en arabe dialectique - louaar yaghalbou essamet- avec tous mes respects pour vous et pour les perseverants.

Réponse de Hanna :

Et moi qui pensais rentrer un jour au bled investir ma petite fortune que j’aurais ramasser après des années de travail acharné à l’étranger... mmmm..m ça laisse à réflichir !! Mon voisin, installé depuis plus de 20 ans à Doubai, il voulais investir au bled, il est resté 10 mois à Alger pour monter son projet ( macdo version Hallal), mais partout où il allait on lui faisait comprendre qu’il faut donner un peu de -Rachoua- pour débloquer la procédure, le pauvre trop sincère et choqué par ce système malsain il a vite refait ses valises pour rentrer à Doubai, avec toute sa famille ! Je pourrai vous raconter un tas d’histoires de ce genre, Rien n’a changé, Investir rime avec corruption ! Mais je me dis, jusqu’à quand ?!

Réponse de siratte :

moi je vous consielle de retoune a dubai sinon vous mange le hramm

Réponse de badro :

moi aussi je pense comme mansouri said qu’il faut ecrire au president de la republique et ne donner aucun centime(rachoua) et vous allez in challah avoir gain de cause dans les tous prochains jours.

Réponse de Don Khoulfancio :

Je souhaite que les Services concerné(s) de la Présidence intereviènnent pour mettre fin a cette mascarade du Ministère des Transports (qui commence a tirrer trop sur la corde !) ..Prière de publier

Réponse de L’ALGERIEN :

ARRETER SVP DE DIRE ECRIRE AU PRESIDENT.MOI JE PENSE QU’IL FAUT SAISIR LA JUSTICE,ET MON MESSAGE S’ADRESSE A TOUS LES ALGERIENS ET ALGERIENNES,LORSQU’ON VOIT QUE NOS DROITS SONT VIOLES IL FAUT PORTER PLAINTE,IL FAUT SAISIR LA JUSTICE,IL FAUT ECRIRE AUX JOURNAUX, IL FAUT DENONCER CETTE MAFIA CETTE GANGRENE QUI EST ENTRAIN DE NOUS DETRUIRE LENTEMENT.

Réponse de adam :

c malheureux a mille et un egards vus la politique affiché par le président alors porquoi ce sabotage c vraiment dommage alors que touts les pays developés font chaque jours mieux pour attirer d’autres investisseurs potentiels nous on les fait fuire alors a quoi faut il s’en remettre a notre bureaucratie ou bien a nos dirigeants ?

Réponse de babour :

la est la solidaritee des setifiens !!!!!!!!!!! l un conseille d ecrire au president l autre lui conseille de ne pas ceder et un troisieme je ne sais quoi ?????? ET POURQUOI PAS ? ALLER TOUS EN BLOC DANS UN VRAI ELANT DE VRAI SOLIDARITE DEMANDER AUDIENCE AU WALLI QUI EST LE HAUT MAGISTRA DE LA WILLAIA ET JE SUIS SUR QUE CE PROBLEME VA ETRE RESOLU ET DANS L INTERER DE TOUS LES CITOYENS ET LES CHAUFFEURS DE CES TAXIS EN PREMIER
N.ABA :
Tout le monde connait la musique, c’est du kif kif, comme l’investisseur comme le monsieur du ministére du transport.Chacun veux sa part de gateau cash et rapidement.On justifie rien en algerie ni l’origine des fons ni l’origine des accords ou refus des autorisations.Un monde occulte des affaires et eux qui l’ont crée pourquoi le débatre en autre maniére sur les colonnes du site.Paie et passe.
siratte :
bonjoure moi le sitdanne sa marange ja spere que sava joué sur les prixs et la calité des servise
NACER :
comme l’algerien je pense qu’il faut denoncer et ameuter tt le monde :presse ,ministere,wali sans omettre la presidence.les blocages st a ts les niveaux et c pour ca que la presidence DOIT etre avisee .C MALHEUREUX MAIS C COMME CA.IL FAUT S’ADRESSER AU BON DIEU QU’A SES SAINTS.
montoya :
slt desole je change de sujet depuis le temps que je dit de mettre des camera a setif alger ma entendu ont dirait ?Le premier responsable de la sûreté de la wilaya d’Alger, le commissaire divisionnaire Abdelmoumène Abderabi, a annoncé, hier à Alger, l’installation prochaine de près de 300 caméras de surveillance à Alger. M. Abderabi a indiqué à la presse, en marge de la sortie de la 7e promotion des agents de l’ordre public de l’école de police de Kouba, que le projet est actuellement au niveau d’une commission spécialisée, ajoutant que les endroits où seront implantés les caméras ont été déjà choisis. Le commissaire divisionnaire a estimé toutefois que le nombre de caméras est appelé à être revu à la hausse ou à la baisse, en fonction des moyens (financiers) alloués à cet effet, précisant que ce type de matériel aidera la police à limiter la criminalité. M. Abderabi a exprimé des appréhensions quant à la maîtrise, par la police, de la petite criminalité, tel que le vol, au moment, (...)
Habib :
What a sad story ! Doing business in Algeria is not as easy as one may think. Nobody will deny the political support at the top of the state hierarchy as well as the whole gamut of regulations enacted to improve Algeria’s business environment and attract the much-needed investment, either local or foreign. It is clear that the major problem is the redtape. Whatever the measures taken and assurances given by the country’s highest authority, something they must be praised for obviously, the bureaucracy (not in its scientific meaning of course) is there to act as the stumbling block. How many opportunities are missed because of this unhealthy behaviour of Algeria’s bureaucracy ? How many times has the President himelf criticised this situation and people behind it ? Well, several times I strongly believe. I think it’s time that the high authorities make the bold decision to shake all the structures which are directly or indirectly involved in this matter. Only then can Algeria become an (...)
tahar :
cher compatriote investisseur retournez a DUBAI et investissez la-bas. l’Algérie est un pays fichu que tout le monde essaie de quitter (meme en taxi)......sauf peut-etre les pourris qui ont touché les pots-de-vin de Motorola . je suis d’accord avec L’Algérien ameutez la presse libre, les tv et les sites internet. quant a la Justice ..et la Présidence inutile de se faire d’illusions.
rafik :
un grand remerciement de votre part,pour cette jalousie d’investir dans votre bled du courage un jour ou un autre ces diregeants corrompteurs aurons hontes et dieu les maudits et seront montrés du doit ,leurs progeniteurs les quiterons. l’ALGERIE se redressera avec l’aide de dieu et lecourage de ses fils
algerien a vie :
Cher Nasreddine , j’ai mal pour toi et pour mon pays atteint par cette maladie . Je les voient derrière leurs bureaux ces crapules au gros ventre la bouche pleine de tabac a chiquer avec leurs main moite et leur slips kangourou , leur incapacité a comprendre autre chose que ce qu’ils vont mettre comme argent sous le matelas ou dans le placard .Ces gents qui font bien plus de mal et de degat que le terrorisme . Bat toi jusqu’au bout Nasreddine ne lache rien a ces debiles , en memoire a nos Moudjaheds bat toi jusqu’a la victoire
hakik :
c’est vraiment dommage pour cette Algérie. Je suis chef d’entreprise Franco-Algérien, j’envisage de créer une succursale en Algérie de mon entreprise, mais je lis des absurdités de cette sorte, ça me laisse sans voie. Les Algériens critiquent le Maroc , et pourtant c’est un pays ou les investisseurs sont accueillis comme des rois j’en ai fais l’expérience.Je crains que cet investisseur gêne un de vos généraux, ça doit être celui qui le monopole des radios. Après le sucre, le café , les médicaments...etc il y’aurait un général des radio ? C’est vraiment triste pour ce pays que nous aimons tous !

Réponse de Tareq :

Je suis entierment ok avec vous Mr HAKIK , moi aussi je suis chef d’entreprise Franco-Algérien, et j’entends içi en France que l’économie Algérienne est basé sur les généraux. il parait que pour chaque branche d’activité il y’a un général : celui du café, celui des médicaments, celui de l’automobile, celui du lait, celui des produits de beauté, et peut être comme vous le dites, y’aurait il un général pour les radios ou pour les taxis ? C’est fou ce types d’absurdités, effectivement ça laisse sans voix.Nous lisons par internet ce qui se passe à yakouren, moi je suggère à ces aimables généraux d’aller valider leurs grades contre le térrorisme au lieu de contribuer à salir l’mage de notre beau pays.Oui je suis chef d’entreprise qui peut créer des emplois en Algérie , qui peut contribuer efficacement à l’économie Algérienne, mais comme beaucoups de Franc-Algériens , nous avons peurs et nous n’avons pas confiance dans ce système des généraux qu’il faut les classer une fois pour toute. on entend beaucoup de bien sur (...)

Réponse de chakib :

Bonjour, je viens de découvrir par hasard votre site et c’est un bonneur de lire qu’il existe en Algérie une presse qui m’impressionne, et ce qui représente unréel espoir de changement dans ce pays qui du mal à rebondir et qui avance relativement bien selon des amis chefs d’entreprise qui se sont rendus en Algérie, et qui hésitent encore à investir mais ne sont pas loins de décider. Eh bien je vois que votre site attire les chefs d’entreprises Franco-Algérien j’en suis un de Toulouse.Cette affaire des Taxis a mon sens est un bon test pour l’algérie et les sétifiens.Les algériens ont besoins de travail et en voici une opportunité. Les ruisseaux font les grands fleuves, si 20 petits investisseurs comme les taxis de sétifs sont fréinés par des conneries de système ou de corruption ...etc eh bien l’algérie n’avancera jamais.Moi aussi je crois que l’algérie peut être la première puissance économique de l’Afrique, mais seulement sur le papier.Le FCE reproche à la France le manque d’investissement Français, mais (...)

Réponse de Hamza :

Bonjour, je suis chef de clinique dans le sud ouest de la France et je suis également un Franco-Algérien ( c’est une appelation qui me convient contrairement à l’appelation émigré que je trouve très réductrice ).Je me permet de vous écrire parce que mon ami chakib m’a téléphoné pour me communiquer l’adresse de votre site, car cette affaire des taxis de Sétifs est très révélatrice du grand dysfonctionnement de la bureaucratique Algérienne. Je suis Cardiologue originaire de Tlemcen, et avec 5 amis originaires de l’ouest Algérien, nous sommes entrains d’étudier la faisabilité d’un projet d’une clinique à ORAN ou Tlemcen.En France durant ces 10 dernières années plus de 5000 médecins Algériens se sont installés en France, dont à mon avis 80% ont dûs se lancer dans des études de spécialisation,à cause des problèmes d’équivalence de diplômes.Ces Franco-Algériens sont aujourd’hui et de façon indiscutable très utiles au système médical Français, sans eux la santé des Français dans certains départements serait presque en (...)
staifi de lyon :
J’invite tous nos frères et soeurs à une nouvelle révolution !Faisant la guerre à ce pitoyable gouvernement comme l’on fait nos ailleux aux collombs francais. En toute franchise, c’est peut etre éxagéré de dire cela, mais je rêve d’un soulèvement général du peuple kit à y laisser du sang. Je serais pamis les premiers en tête de cortège. Je cris haut et fort ! ALGERIE debout !ALGERIE debout !Peuple debout ! Ne soyons pas comme comme voudrait notre gouvrnement c’est à dire un peuple qui accepte et qui se tait ! Y’en a marre !!combattons ceux qui veulent enfouir l’Algérie sous-terre. Sinon les martyrs auront chassés les français pour rien !! N’ayez craintes et ne l’oublier pas !ALLAH est à notre côté !
skymars :
Du courage et de la patience trop de patience meme, et ton probleme se reglerai inchallah, les choses avancent en algérie mais tres doucement , il faut juste bousculer les reposables de L’ANF car la solution est entre leur mains , pour les critiques c’est typique on fait que çaaaaaa nous les algeriens. stp tiens nous au courant de l’avancement dans ton projet............

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus