Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le projet « El Ali » sans objectif à ce jour

lundi 16 juillet 2007, écrit par : H. Mustapha, La Nouvelle République, mis en ligne par : Boutebna N.

Dans le contexte de compétition territoriale actuelle, certaines villes algériennes veulent se donner les moyens de réaliser des projets urbains prestigieux à la mesure du rang qu’elles occupent à l’échelle régionale, voire nationale, Sétif n’échappe pas à cette règle.

Le site du projet tenterait n’importe quel investisseur, vu sa position stratégique en plein centre-ville, franchissant le parc d’attractions « la Citadelle ». Le projet « El Ali » a pour bailleur de fonds la Cnep-Banque et pour maître d’ouvrage depuis 1998 la SPI-Cnep-Immo héritière de l’ex-Spie restructurée. Ce site regorge également de vestiges romains et il est curieux que l’APC de l’époque ait décidé de livrer ce terrain à un promoteur immobilier privé pendant quelque temps avant de le mettre en adjudication et le céder finalement à la Cnep. Les enjeux doivent être de taille et les autorités locales voyaient déjà un projet prometteur pour la ville. L’idée du projet Sétif El-Ali (SEA) a vu le jour au niveau de la direction de la Cnep lorsque le terrain actuel a été mis en adjudication par l’APC en 1993. Le terrain d’une superficie de 8052 m2 a été acquis au prix de 28.182.000 DA ce qui donne un coût d’environ 3500 DA le mètre-carré, prix maximum d’acquisition à l’époque en référence au texte relatif au prix de cession de terrains par les Domaines.

Le prix était raisonnable vu l’endroit où se trouve ce terrain. Le programme retenu initialement comportait 156 logements « Promo », un grand centre commercial, parking sous-sol. L’ouvrage est réalisé entièrement dans sa phase gros œuvres. La décision de reconvertir le projet SEA (1569 logements, commerces, parkings) en un projet d’hôtel 5 étoiles démontre les difficultés du maître d’ouvrage à définir des objectifs clairs, en pleine période de mutations économiques et sociales. En 1993, la Cnep a voulu s’initier à l’investissement dans de grands projets, mais le processus s’est fait d’une façon hâtive sans une étude adéquate et réelle du marché.

La recherche d’une société de management, parmi les grandes chaînes hôtelières à l’échelle internationale afin de garantir une gestion optimale pour l’hôtel 5 étoiles a mené tôt en 2001 à la rencontre d’un partenaire « Turc Mesa », qui a manifesté beaucoup d’intérêts à ce projet, il a même fait une proposition très élaborée du projet de reconversion. Les autorités locales lui ont même proposé de réaménager le parc d’attractions, pour mieux servir le projet « El Ali ».

L’une des leçons à tirer de cette expérience, c’est qu’il est inconcevable aujourd’hui de lancer un projet avant de connaître et fixer les objectifs d’une manière exacte. Le cas du SEA est très éloquent pour montrer à quel point un projet sans objectif précis pourrait cumuler du retard dans sa réalisation et les surcoûts que cela puisse entraîner.

Le projet El Ali restera « haut » pour ses gros œuvres de bâtiment dont les travaux sont à l’arrêt depuis 2003.

16-07-2007
H. Mustapha, La Nouvelle République


Partager cet article :
18 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°4463 :
MERCI MUSTAPHA POUR CET ARTICLE DONT NOUS SOUHAITONS ENCORE ET ENCORE DES MESSAGES PAREILLES AFIN DE DENONCER LA MALE GESTION ET LE GASPILLAGE ( MEDIOCRITE ) QUI REIGNE EN ALGERIE ; EN CONCLUSION CELA PROUVE LES BRAS CASSES ET TETES BETONNES QUI DECIDENT ET USENT DE L’ARGENT DE L’ALGERIE . VIVE LA DEMOCRATIE . ET QUE JUSTICE SOIT FAITE .

Réponse de tafet19 :

Que represente cette masse squeletique et hideuse qui écrase le charne et l’harmonie de centre historige de la ville de Setif.Rien du point de vue architectural encore moins du point de vue urbanistique alors une solution......Coupons lui la tête pendant qu’il est temps et du reste initions un magnifique espace d’art ,d’histoire,de culture et de loisirs à la dimension de la region de Setif à classer parmis les grands ouvrages devant marquer leurs temps. En faire un hotel ou une auberge espagnole est la pire des conneries qu’on pourrait encore faire. Sauvons Setif de ce monstre.Dites le fort et haut peut etre qu’on vous écoutera comme pour le tracés de l’autoroute Est-Ouest à El Kalla
borniste :
El Aâli (ou el ghalli vu les milliards qui y ont été engloutis) n’est rien d’autre qu’une preuve supplémentaire de l’incurie qui règne en Algérie. Un tel mastodonte de béton et d’acier a été réalisé, c’est aujourd’hui évident, sans aucune maturation. La cause ? La CNEP a utilisé un fric qui ne lui appartient pas puisque c’est celui des épargnants. Il faudra finir par envisager une plainte en se constituant partie civile.
ziton :
Pourquoi le projet el ali ? pour quels objectifs et pourquoi sur cet endroit précis ? L’article a bien retracé les pérépéties du projet, qui passe d’une main à l’autre. Des investisseurs qui ne sont plus en mesure de terminer cette tâche. Pourquoi la cnep a repris le projet ? si elle avait un objectif au départ, elle aurait certainement garantie les moyens à mettre en oeuvre. hélas ! on voit dès le début que tout était flou. ni objectif précis, ni moyen en contrepartie. on se lance à l’aveuglette dans une avennture, qui non seulement s’avère trés couteuse, mais cancérise un centre ville par une mastodante de béton. C’est ça notre pays, des responsables qui ne savent que faire, de l’argent du peuple délapidé, un gaspillage énorme et une perte de temps considérable. Maintenat on se retrouve devant un casse têtechinois. Que faire de cette batisse ? des logements et un centre commerciale ? un hotel 5 étoiles ? et puis quoi encore. Ensuite, il y a le probleme de l’emplacement, je considère que tout projet bati à (...)
salimche :
de toute facon on n’est pas à une bevue pres .la derniere en date est cette fameuse sadjra qui n’arrive pas ou qu’on veut oter du regard car c’est de l’indescence ,de la gabegie il faut demander des comptes à ceux qui se croient au dessus des lois et qui disposent des deniers de l’etat comme bon leur semble basta basta basta
Serrai Zahir Londres 16.07.2007- 5.50.pm :
assalam il ya toujours de l’espoir et la volonte des setifiens supporter de leur WALI Mr N. Bedoui Notre Compagnie a negocie le projet avec trois compagnies Anglaises et Irlandaises concernant ce projet,le probleme est que:la CNEP, Direction Gernerale a Alger depuis dix jours n’est pas joignable ni par Telephone ni par Fax,email n’en parlons pas ! La chambre de commerce de la soummame via son directeur Mr Zaaboub Nadir essaye de nous connecter mais en vain egalement. algerianbritichbusinessconnect.com a pris le projet au serieurx mais nous semble-t-il le probleme est a soulever a son excellence Monsieur le President de la Republique. Nous ne voulons pas que cette plaie reste ouverte au centre de la ville, Les autorites de la wilaya de setif font de leur mieux pour en finir, mais le propietaire la (CNEP) ne reagit a aucune tentative de developper ce site ni laisser les autres le developper. Ce site qui devrait creer des postes de travail et promouvoir le tourisme a Setif avec la (...)

Réponse de Mahmoud :

La grande mosquée d’Alger subira les mémes problémes(1000 milliard de centimes ??????).Halte au gaspillage de l’argent publique,alors que nos robinets d’eau sont à sec dans la plupart de nos villes.A+
Commentaire n°4480 :
LA CNEP , LA CAP ET L’EX WALI DOIVENT DONNES DES COMPTES AU PEUPLES .
Algérien Honnête :
Ce scandale a commencé réellement depuis l’arrivée de ce nouveau PDG à CNEP en mai 2005, soit disant fils de la CNEP ; il était le premier responsable du crédit (DGA Crédit). Ce PDG a bien participé dans le financement de ce squelette, en tant que membre du comité du crédit de la CNEP. Il a fait les mains et les pieds pour bloquer le processus de négociations entamaient avec des différentes partenaires, intéressés pour reprendre le chantier. D’ailleurs, le quotidien « El Khaber » a résumé les résultats des soumissions et même a bien éclairé l’enjeu et la machination programmée par ce PDG et ses membres du comité mis en place, soit disant pour concrétiser cette opération. Il a même réussi à pousser les soumissionnaires retenus de se retirer de cette opération, tels que le grand investisseur saoudien SIDAR et la société LG et un investisseur canadien. Le dossier, selon nos amis de la CNEP de la direction Générale Alger est classé dans un tiroir fermé à clés, pour calmer les esprits et de l’oublier (...)
Akchiche :
Le président de la république a visité Sétif à maintes reprises. La dernière a duré 3 jours et date de quelques semaines. N’a t-il jamais vu la tour squelette ? En plus du gaspillage de l’argent publique, il y a massacre de notre patrimoine, qui peut faire mieux !!!!
hidhab :
C’est l’exemple type du gaspillage et de la mauvaise gestion ! C’est aussi la conséquence de l’impunité et du laisser aller à tous les niveaux ! Puisque personne ne contrôle personne et ne demande des comptes à personne, alors l’exemple d’El Ali est devenu légion dans notre pays. c’est l’argent public et dans ce cas précis, c’est l’argent des épargnants avec lequel messieurs les responsables de la CNEP d’Alger et aussi de Sétif sont en train de jouer et de chercher des affaires pour leurs comptes bien sûr. Les plus hautes autorités devraient réagie et vite en demandant des comptes à ces messieurs de la CNEP soucieux de changer de voitures, de bureaux et......de maisons de luxe pour eux et leur progéniture. les tours El Ali devraient être cédées au plus offrant (sans exagération du prix comme le fait la CNEP pour décourager les repreneurs) rapidement ( et il y’en a d’ici et des étrangers) puis passer à l’enquête sur les responsables de cet immense gachis et leur demander des comptes. il y va de notre image de (...)
Commentaire n°4515 :
MES CHERS AMIS PATIENTES , A SETIF ON A UN WALI QUI VEUT FAIRE BOUGER LES CHOSE ; ALORS CE DOSSIER EST EPINEUX POUR LUI , CAR , NON SEULEMENT IL FAUT DE L’ARGENT POUR LE CONTINUER , ET METTRE UN DOSSIER DE JUSTICE SUR RAIL CE N’EST PAS FACILE , C’EST UN DOSSIER IDEM KHALIFA BANK .

Réponse de Mr Zahir SERRAI -ABBC -Londres :

Cher Ami Nous sommes sures, et avons des informations certaines que le projet d’El Ali est tout afait different que La Banque dont vous parler. avec tout nos respect a votre opinion notre Brave et Courageux WALI prendrait les mesures necessaires a ce sujet avec notre support en tant qu’entreprises,hommes d’affaires,MOUATAN indivudu ect... l’image de la ville et surtout du centre, le coeur batant en face du siege de l’offiel !!! Monsieur Bedoui a des forces inimaginables qui peuvent aller plus loin que vous le pensez. ayant juste un peu de patience car le dossier est au niveau de la Presidence nous avons fait notre choix d’entrammer cette procedure directe avec Monsieur le President de la Republique car les services concernes ne sont pas interesse par le sujet en discussion je pense que nous avons pris la bonne decision. Nous avons a attendre 25 Jours comme il nous a ete promis Par un haut responsable de la presidence on vous informerait de son nom si il voudrait au temps voulu. Mr Z. (...)
nacer :
il faut denoncer sans cesse cette gabegie et plus encore cette passivite de ttes les autorites locles et centrales.stop on en a marre du gaspillage des deniers publics et de l’eprgne des clients de cette institution .c’est une catastrophe a ts les plans :urbanistique ,esthetique ...et j’en passe.ce n’est plus un projet,c une hecatombe.les responsables a ts les niveaux doivent rendre des comptes au peuple seul juge.
MALEK :
bonjour mes amis internautes Seifiens , Il est clair qu’il y a dans vos interventions de l’amour du pays et plus particulièrement de notre belle ville , mais , malheureusement , ... Ce qu’il y a à retenir , c’l’intervention de Mr SERRAI , qui prétend que sa société a soumissionné pour l’aquisition de cette tour et qu’ils attendent des suites de la direction de la CNEP , or , moi j’ai lu dans un autre article dans un autre journal que ce même projet a déja fait l’objet d’appel d’offre à trois reprises et qu’il en est sorti infrectueux. Mais , lors de la première ouverture des plis , c’était LG ALGERIE qui enest sortie bénéficière , et que quelques temps après , la soumission à été déclarée infrectueuse d’où les interrogations de l’auteur de l’article qui , même après avoir contacté les responsables d’LG n’ont rien voulu dire à ce sujet. Tout cela pour vous dire que l’affaire d’EL-ALI prend des proportions beaucoup plus importantes que ça en a l’air déjà. Toutefois , je demande à Mr serrai de nous éclairer à ce (...)

Réponse de SERRAI LONDRES :

Cher Monsieur MALEK Si vous avez bien lu le contenu complet de nos 2 interventions sur le web setif info, vous devez retenir ce qui suit : les compagnies ( anglaises & Irlandaises) avec lequelles nous avons discute le Projet EL-ALI sont interesees pour l’achever ou l’acheter. Le probleme est que : nous n’avons soumis a nos clients aucun Prix ni fiche techniques relatifs au projet,puisque la CNEP ne nous a remis aucune information Technique ni Prix d’acquisition pour entamer la procedure d’investissement direct. Nous avons egalement essaye de mettre en contact nos clients avec la CNEP directement mais il n’y a eu aucune suite de la part de la CNEP ( DIRECTION GENERALE -ALGER)... donc la situation nous a parue loucheet inacceptable, ce qui nous a pousses a demander l’intervention de la Presidence (laquelle a eu une suite favorable) apres celle du Gouvernement. J e vous remecie pour l’interet que vous partage avec nous a ce sujet. sachez que nous avons un total de 8 compagnies (...)
Zahir Serrai- ABBC.Ltd Londres :
Bonjour, cela nous concerne tous.setif ou non setifiens !!! encore une autre infraction contre la charte interne de la CNEP par son Directeur General. ce qui manque encore en ALGERIE !!!! PRIERE LIRE EN ALGERIEINFO.COM--- ech-chorouk El-yaoumi en RABE texte integrale. lorsque la CNEP ABONDONNE D’UNE MANIERE DEFINITIVE SES PREJETS DE CONSTRUCTION ET D’URBANISME ET S’ORIENTE VERS LE COMMERCE DE VOITURE !!!!. LA BLAGUE DU JOUR Nous avons dis auparavant que cela suffit !!! alors ce n’est pas etonnant de lire maintenant cet article et de savoir qui est cette equipe de la CNEP. MERCI BEAUCOUPS MONSIEUR DJAMEL BESSAT VOTRE TOUR EL-ALI SERA TERMINEE AVEC OU SANS VOTRE AUTORISATION.C’EST UN SERMENT
amir :
S’il n’y a pas d’objectif apparent au grand jour, on peut se demander s’il n’y a pas un objectif sous-marin à cette réalisation. Réaliser une carcasse en plein centre de Sétif a été un pari de spéculation immobilière, en pensant faire une plus-value juteuse en revendant cette carcasse et le rêve de retombées financières énormes. On ne peut pas penser quand même que les responsables n’avaient pas un plan, ou une maquette détaillée du projet et de ses objectifs. Que les responsables soient suivis, c’est une chose. Mais que faire de ce truc ? Un hotel 5 étoiles avec vue sur la pauvreté et l’errance des Algériens ? Un grand centre touristique ? Pour voir quoi ? Pour qui ? L’idée de faire venir une clientèle de touriste ou d’affairiste n’est pas mauvaise dans le fond, mais une requalification et une revalorisation complète du quartier sont nécessaires.Notre pays a une histoire et un patrimoine hors du commun. Pourquoi ne pas intégrer une architecture locale à un éventuel édifice, dans le respect de nos traditions, (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus