Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sétif : L’éducation améliore ses performances

vendredi 1er juillet 2005, écrit par : Boutebna N.

En attendant les résultats du bac, prévus à partir du 2 juillet, la famille de l’éducation de la deuxième wilaya du pays a quelques raisons de se montrer satisfaite car le BEF 2005 a fait un appréciable bond (44,85%) par rapport à l’exercice précédent (32,57%).
Ce taux est considéré comme la meilleure performance des dix dernières années. A titre d’illustration, les examens des cinq dernières années ont enregistré des augmentations. Des 20,79% (2002), aux 44,85% de cette année, la hausse est donc de 100%. Avec ces chiffres, la wilaya, qui était au début des années 2000 logée à la queue du peloton, vient d’accéder au club des 20 premières. L’application en juin 2003 de la circulaire 10-11 du 18 août 1998, relative au passage d’un palier à un autre avec une moyenne annuelle de 10 sur 20, a forcé la main aux élèves et à leurs parents qui, depuis, s’impliquent dans la scolarité de leurs enfants. Cette note, qui n’a été appliquée que quatre ans plus tard, a, au début de sa mise en vigueur, fait un boucan, vite atténué par les résultats des élèves qui ne franchissent désormais un palier qu’avec le 10, obtenu le plus souvent grâce à des cours particuliers. Comparativement aux années précédentes, le BEF 2005 s’est distingué par le seuil des 50% atteint par 50 établissements sur les 159 collèges que compte la wilaya. Avec 73,42%, le CEM Ibn Hafed de Aïn Lagredj (daïra de Beni Ourtilane) s’est adjugé la première place. Habel Allaoua du bourg Lafriqate (Aïn Oulmène) avec 71,88 est deuxième. La troisième position revient au CEM des 750 Logements de Sétif qui a enregistré un taux de 68,31%. Sans tomber dans l’autosatisfaction, Mourad Guediri, secrétaire général de la direction de l’éducation, qui ne cache pas sa joie, estime que la wilaya peut mieux faire : « Les efforts déployés depuis des années sont ponctués par de probants résultats. Les résultats du BEF sont certes encourageants, cependant ils demeurent loin de nos espérances, et des capacités et potentialités d’une aussi riche wilaya... »

Beniaiche Kamel, El Watan


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus