Accueil > Economie >

Le personnel des sociétés « Câbleries Sétifiennes » et « SOFAFE » de Sétif réclame une régularisation de situation

mardi 17 juin 2008, écrit par : Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

’ensemble du personnel employés de la société « Câbleries Sétifiennes » et la « SOFAFE » de Sétif ont contacté notre site afin d’adresser une lettre ouverte à Mr le Ministre de la Justice, Mr le Ministre de Travail et de la Sécurité Sociale et Mr le directeur général de la Caisse nationale des assurances sociales pour une régularisation de situation administrative et carrière professionnelle. Ci-dessous le contenu de cette lettre :

Monsieur le Ministre,

Nous avons l’honneur de venir par la présente requête solliciter votre intervention auprès des Directions de la société SARL SOFAFE, SARL Câblerie Sétifienne et surtout L’inspection du travail de Sétif en vue de nous régulariser notre situation administrative et carrière professionnelle et nous réajuster dans nos droits le prix à vie (remboursement carrière en espèce) et ce pour chaque année de travail.

A ce titre, nous portons à votre connaissance les motifs suivants :
En effet, depuis le 1er Janvier 2007, nous avons été installé et transféré vers une autre société indépendante de la première société SARL SOFAFE dont le siège et le nom sont différents (qui sont en réalité la même société même machine & personnel)..
Comme, nous vous informons que le but de ce changement et de la création de nouvelle société, c’est le fait de sauver la société mère et avoir de nouveaux marchés avec ALGERIE TELECOM car la société ne pouvait plus avoir d’autres marchés puisque elle n’avais pas honorée ses engagements relatifs à la livraison de câble téléphonique de plusieurs marchés mais a la fin tout les marches en été résilier par Algerie Telecom car les deux société qui sont en réalité la même société n’avais pas réussi a honorée ses engagement ; SARL câblerie sétifienne est suivi par une enquête judiciaire pour falsification de la caution et cheques bancaire l’autre société SARL SOFAFE est en vente aux enchère (publie par des journaux algérien les mois d’avril et mai scandale a Sétif).

Aussi, l’ensemble des travailleurs travaillent dans l’ancien siège de la 1ère société, alors que leurs contrats de travail sont signés avec la nouvelle société (Câblerie Sétifienne) et à noter que les deux sociétés sont différentes et indépendantes l’une de l’autre par deux registre de commerce mais en réalité c’est la même société (même machines et personnel).

Le problème que le 01 juin 2008 Nous avons été surpris par le transfert automatique a nouveau vers la première société SARL SOFAFE ainsi les déclarations de tout le personnel a la CNAS sans l’accord de la majorité du personnel (sans signature == transfert forcé) Monsieur le Ministre je porte a votre connaissance que 95% du personnel sont pas d’accord pour le transfert car la société ou nous avons été transféré forcément est en vente aux enchères ;. La vente a été publiée par le journal el KHABER le 11/06/2008 (plus de 300 milliards de centime dette envers la BNA).

Il va sans dire que le but rechercher par nous, c’est de conserver nos droits acquits dans la 1ère et la 2ème société depuis plusieurs années et demandons l’intervention de l’inspection du travail de la wilaya de Sétif auprès le gérant de la société pour régulariser nos droits le prix à vie (remboursement carrière en espèce) et ce pour chaque année de travail dans la première et la deuxième société, SARL SOFAFE et SARL Câblerie sétifienne avant de nous réintègres.

A noter une autre requête est au nom de tout le personnel de la SOFAFE et Câblerie Sétifienne contre l’inspection du travail de la wilaya de Sétif car elle à mal gérer notre requête depuis quelque mois malgré on a enregistrer plusieurs requête auprès les service de la direction (complicité de quelques agents avec le gérant et le directeur du personnel de notre société) ainsi une autre requête contre la Caisse nationale des assurances sociales de Sétif CNAS de Sétif parce que elle a accepter les déclarations de 80 employés par le gérant sans la signature des employés ni document jointe comme extrait de naissance accompagne avec la formulaire de déclaration (toujours il y a une complicité de quelques agents avec le gérant et le directeur du personnel de notre société) je porte a votre connaissance qu’on a enregistrer une réclamation au niveau de la CNAS SETIF..

D’autre part, nous vous signalons, Monsieur le Ministre, qu’on se trouve dans une situation critique et alarmante parce que il se trouve que les deux sociétés risquent de faire faillite les jours qui viennent.
Comme nous vous signalons la fuite des deux responsables des deux sociétés cela fait près de 02 mois.
A noter que cette requête est au nom de tout le personnel de la SOFAFE et Câblerie Sétifienne.

Avant de conclure, nous portons à votre connaissance, Monsieur le Ministre, que les travailleurs ont déployé tous leurs efforts et ont joué un rôle prépondérant dans le rôle du développement de l’industrie depuis la création de cette société.

Toutefois, nous portons à votre connaissance, Monsieur le Ministre, que nous sommes à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire que vous jugez utiles et audience que vous nous fixez éventuellement en vue de mieux vous éclairez et vous exposez tous nos doléances.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos profonds respects.

L’ensemble du personnel employés de la société Câbleries Sétifiennes et la SOFAFE - Sétif -


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
TAHAR DE MAOKLANE :
bravo aux salariés d’avoir alerté les médias, en espérant que le wali qui se targue de lire setif-info s’impliquera aussi . autre curiosité : ALGERIE TELECOM étant le seul gros client, s’il suffit de changer de raison sociale pour continuer le bizzness cela suppose des complicités entre les acheteurs d’ALGERIE TELECOM ET LES VOYOUS DES CABLERIES SETIFIENNES ! l’enquête ne doit pas s’arrêter au volet social de cette affaire, il y a surement d’autres magouilles derrière... je crois que nous somme partis pour des rebondissements dignes de DALLAS !!!

Réponse :

-en espérant que le wali qui se targue de lire setif-info s’impliquera aussi Monsieur le Wali, avec tout mon respect, est plutôt occupé par l’ESS et la démission « artificielle » de Monsieur Serrar.
BABOUR :
pourqu oi ? Mr LE WALLI C EST UNE AFFAIRE D ETAT TOUS SONT CONCERNES Mr LE PROCUREUE DE LA REPUBLIQUE,LECOMMISSAIRE CENTRAL,LE CHEF DU SECTEUR LE PRESIDENT DE L APC LE PRESIDENT DE L APW ET TOUS LES CITOIENS INTEGRES ET HONNETES DEFONDER VOS DROITS ET SI VOUS CONSTATER DES MALVERSATIOS ILS FAUT DENONCER ET CEUX SONT VOS DROITS

Réponse de ASSALLASS :

Soyons sincères et disons que dans cette magouille il y a de gros bonnets derrière et sous d’autres cieux la justice s’autosaisit immédiatement de l’affaire .Soyons prudents et restons les pieds sur terre nous ne sommes que dans une république bananière ! Ah parfois je suis pressé de voir l’olivier secoué et le couvercle de la -borma- sauter ! Je n’omettrai pas de remercier Messieurs les ministres pour leur générosité en offrant des milliards à l’ESS .Ce qui est une preuve supplementaire que nous sommes bel et bien dans une djamhouriat elbanane c’est qu’on use et abuse de l’argent du trésor public comme on s’en sert de l’argent de la belle mère ! VIVE LA VACHE LAITIERE. Chiche qu’on dise aux algériens de quel chapitre a été puisé cet argent.

Réponse de djamel eddine de montreal :

merci assallass pour ton commentaire et je te dis bravo .

Réponse de oz19001@hotmail.com :

et oui l ESS c est de l amorçe maintenant et stt un strapontin pour tt le monde..wakilla c est ça l intelligence zero
kheiro le sétifien :
Bonjour, je n’ai pu m’empêcher de faire un commentaire. Nous les Algériens devrions réfléchir avant de rédiger quoi que ce soit. Je n’ai pas compris le pourquoi du mélée du Wali et de l’ESS dans un problème lié aux respect des dipositions du code du travail. Si, un commentaire devait être fait c’est pour aider ces travailleurs. Et comme nous les algériens nous n’avons rien à nous reprocher : nous travaillons nos 8 heures, nous vendons les légumes et fruits sans dol, le maçon fait bien son travail, nous déclarons nos impôts, nous ne faisons pas de piston au membres de notre familles et à nos connaissances,...nous ne saccageons pas, nous ne disons pas de grossiertés devant des couples et les familles et femmes qui passent, les taxieurs lors des fêtes aids respectent les tarifs, nous regardons la bosse des autres et peût être sommes nous myopes. ce qui apparaît comme boss n’est que mirage ; car en réalité c’est nous qui avons une bosse. les défis de l’ESS sont devenus des problèmes ???, Un wali qui se (...)

Réponse de l’algérien :

vous avez totalement raison kheiro, je crois que les algériens confondent de plus en plus économie, sports, industries. Il est important pour nous pour gratifier les personnes qui sont à l’origine de succèes. Or, quant il y a un problème et s’il en a on ne devrait pas méler le salé avec le sucré. d’ailleurs je ne vois qu’est à faire l’ESS et le Wali dans un problème qui serait de la compétence du département du travail. Ou parce que ce Wali gêne ou parceque l’ESS gêne d’autres personnes qui sont des pseudu sétifiens. M. Le wali , très bonne continuation dans votre travail. ESS, plus de trophées incha allah. Algériens au travail. aurevoir

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus