Accueil > Sétif profond >

Réalisation de la pénétrante autoroutière Jijel - Sétif

Les travaux seront confiés à des Italiens
jeudi 6 novembre 2008, écrit par : Fodil S. El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

nnoncée depuis 1985, l’ouverture d’une voie devant relier Jijel à Sétif sera sérieusement relancée dès le premier semestre de l’année 2009. C’est ce que nous avons appris auprès de Abderezak Kemouche, directeur des travaux publics de la wilaya de Jijel que nous avons rencontrés, dernièrement, après la visite d’une délégation d’entreprises italiennes, en compagnie de représentants de l’agence nationale des autoroutes et en présence du wali de Jijel.

La réalisation de ce chaînon manquant à l’essor du port de Djendjen, qui a besoin d’étendre son hinterland au Sud, sera confiée à un groupement d’entreprises italiennes parmi les neuf déjà présélectionnées. En effet, dans le cadre d’un accord gouvernemental, sur les 16 entreprises de travaux publics issues de la botte italienne, intéressées par ce projet, 9 ont été retenues, parmi lesquelles notamment notre interlocuteur citera Condotte qui a réalisé le port de Djendjen, Astaldi, constituée en groupement avec Cosider, à laquelle a été confié le tunnel de Dar El Oued (Ziama Mansouriah), CMC, Impecilo et Pizarotti.

Ces dernières devraient, selon le même responsable, présenter des offres après avoir effectué des visites de reconnaissance sur le terrain. Ces dernières pourraient se constituer en groupement. A. Kemouche précisera que le choix du groupement, après consultation restreinte, portera sur l’étude et la réalisation de cette pénétrante autoroutière de 2x2 voies sur une centaine de kilomètres. La pénétrante Jijel-Sétif fera jonction avec l’autoroute Est-ouest dans la région d’El Eulma dans la wilaya de Sétif. La nouvelle route traversera deux espaces géographiques, dont le plus accidenté se trouve dans la wilaya de Jijel et concerne une quarantaine de kilomètres.

La wilaya de Mila sera traversée sur une dizaine de kilomètres ; le reste se fera dans la wilaya de Sétif. Toujours, selon A. Kemouche, le dépôt des offres devrait se faire dès le début de l’année 2009 pour un lancement prévisionnel des travaux à la fin du premier semestre de l’année prochaine, une fois les procédures de passation de marché finalisées. Le délai de réalisation de cette importante desserte routière sera probablement de 36 mois. Pour rappel, la désormais ex-RN77 a été projetée depuis le milieu des années 1980.

Le parcours qui passait par Kaous, Texenna et Djimla, avant d’atteindre la wilaya de Milia a généré d’énormes problèmes dus essentiellement à la nature géologique du sol, principalement dans la région de Texenna. Cette instabilité géologique a été à l’origine de plusieurs glissements. La nouvelle donne de réaliser le barrage de Tabellout, qui engloutira une bonne partie de l’ex-RN77, a conduit les pouvoirs publics à repenser, à la base, le tracé de cette pénétrante. La direction des travaux publics avait consacré, à cet effet, une enveloppe de 50 millions de dinars pour rechercher les différentes variantes possibles pour cette pénétrante.

L’étude avait été confiée au bureau d’études égyptien Hamza International qui a dégagé des propositions. Enfin, il convient de rappeler qu’une proposition du wali de Jijel, lors de la visite du président Bouteflika, en début septembre 2007, de prévoir une assiette pour l’éventuelle réalisation d’une voie de chemin de fer sur le même tracé de la pénétrante autoroutière avait séduit le premier magistrat du pays. Reste à savoir si cette option sera définitive ou non ?


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus