Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sétif : 4 milliards de DA pour l’hydraulique

mardi 12 juillet 2005, écrit par : Boutebna N.

Quatre milliards de DA ont été consacrés, en 2005, au secteur de l’hydraulique dans la wilaya de Sétif, apprend-on du directeur en charge du secteur.
La réalisation de 8 forages et l’équipement de 30 autres, déjà exécutés, les travaux de réhabilitation et de rénovation de diverses adductions, la remise à neuf de stations de pompage, la construction de réservoirs et de châteaux d’eau, en divers points de la wilaya de Sétif, constituent l’essentiel de l’effort consenti dans ce cadre au titre de l’année en cours.
Le programme actuellement en chantier a été essentiellement défini sur la base des préoccupations liées aux « points noirs » qui subsistent en matière d’alimentation des populations en eau potable (AEP) à l’échelle de la wilaya, et ce, en dépit des actions entreprises durant ces dernières années, a confié le directeur de l’Hydraulique à l’APS.
En plus de l’opération d’équipement électromécanique de 30 forages, 8 ouvrages similaires sont en cours de réalisation, notamment dans la zone sud et sud-est de la wilaya, a précisé la même source.
Parmi les actions importantes initiées en matière d’AEP, l’on note, au bénéfice des communes d’El Eulma et d’Aïn El Kebira, la rénovation d’une adduction en fonte sur 20 km et la réhabilitation de 4 stations de pompage.
Réalisé à partir de la nappe de Dehamcha (daïra de Aïn El Kebira), ce projet, actuellement en cours pour 300 millions de DA, devrait conduire, estime-t-on, à une amélioration très nette de la dotation quotidienne d’eau potable au profit des populations des deux agglomérations concernées.
Cette amélioration touchera en particulier El Eulma qui bénéficiera, en outre, d’un apport supplémentaire projeté à partir du barrage de Aïn Zada et d’un prochain raccordement de 2 forages déjà mis en service.
La régulation des pressions s’opérera au moyen d’un château d’eau dont la livraison est prévue à la fin du mois d’août prochain.
Une opération analogue de rénovation de pompes et d’adductions, menée à partir de la localité de Draouet (commune de Tala-Ifacène, daïra de Maoklane) sur 8 km, pour 100 millions de DA, devrait profiter durablement, aux populations de Maoklane et de Bouandas.
Les communes de Guidjel, Aïn Arnat et Beni Mouhli ont également bénéficié, au titre de l’exercice en cours, d’opérations de rénovation de conduites, en plus de la réhabilitation, avant la fin de l’année, selon le même responsable, des adductions dites de la chaîne de Beni Mouhli.
Au plan de l’immobilisation des ressources hydriques, 4 retenues collinaires sont en phase de réalisation à Maoklane, Tachouda (El Eulma), El Ouricia et Bouchtat (Amoucha).
Ces ouvrages, qui profiteront principalement à l’irrigation des terres agricoles, s’ajouteront aux 13 déjà opérationnelles, en attendant les études techniques qui seront prochainement lancées pour la réalisation à moyen terme de 23 retenues collinaires supplémentaires.

El Moudjahid


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Kam120 :
bonjour a quand une veritable politique du transport sur Setif et sa région ? 2 lignes de tramways traversant Setif : de KAABOUB à la Zone industrielle de HASSI au stade olympique de 08 mai 1945 un train regional electrifié de Bordj a constantine(horaire regulier) une ligne electrifiée( a mettre en oeuvre) reliant directement Setif Bejaia autoroute Setif/Bejaia le contournement des principales villes de la wilaya ouverture rapide de l’aeroport sur la France (principalement Lyon) Ceci ne sont que des exemples,bien sur il faut developper les routes de compagne afin de desenclaver les douars. Rendre la wilaya plus attractive dans ce domaine

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus