Accueil > Economie >

Développement local : Sétif, une grande métropole

dimanche 18 octobre 2009, écrit par : H. Mustapha, La Nouvelle République, mis en ligne par : Boutebna N.

ussi, Sétif, avec des frontières communes avec pas moins de sept wilayas, est tel un nœud dont les directions s’inscrivent dans un hexagone correspondent aux axes routiers.

Cette wilaya, qui tient sa spécificité de sa position géographique, s’est engagée dans de vastes projets déterminants pour l’avenir de la région, l’objectif étant de répondre aux besoins d’une population de plus en plus exigeante. Il est loisible de constater que les grands projets inscrits et pensés pour Sétif ne sont des chimères : le 2e pôle universitaire d’El-Bez, un secteur de l’enseignement qui n’a pas été en marge des préoccupations des autorités de la wilaya plus que jamais déterminées à consolider Sétif comme ville universitaire, des structures nouvelles, répondant aux exigences en la matière sur l’immense plateau d’El-Bez ont conforté les responsables de cette wilaya dans leur vision. En plus des 8 000 places pédagogiques et 2 500 lits au titre de des troisième et quatrième tranches fonctionnelles, ce pôle a bénéficié aussi de 12 000 places pédagogiques, 6 000 lits, un restaurant central et un auditorium de 500 places. Quant au site de la nouvelle université en voie de finalisation, qui s’étend sur 80 ha, à l’est de la ville, le programme de ce projet comporte 10 000 places pédagogiques et 14 000 lits. L’université Ferhat-Abbas compte actuellement près de 54 000 étudiants répartis sur six facultés comprenant 70 spécialités. Deux sites constituent le campus, en attendant la réception prochaine du troisième pôle. Par ailleurs, concernant le logement, la wilaya a intégré tous les segments d’habitats (rural, LSP, social, location-vente) dans une démarche pragmatique pour rattraper le retard dans ce domaine. Un programme ambitieux de 25000 logements Le pari lancé par le premier responsable de la wilaya, lors de son installation, de réaliser, dans le cadre du programme quinquennal, de 25 000 logements a été réussi. Ainsi, le grand chantier de l’habitat prend de l’élan, concrétisant l’un des principaux objectifs de la wilaya. L’autre aspiration forte de la population de cette wilaya a trait à l’alimentation en gaz naturel, l’effort engagé est largement perceptible et le taux de raccordement a atteint plus de 8o%. Investir à Sétif, aujourd’hui, c’est déjà prendre un pas dans l’avenir, la richesse et la diversité qui caractérisent cette wilaya présentent, en effet, tous les arguments qui plaident en faveur d’un investissement générateur de richesses et d’emplois. L’exemple le plus frappant est l’implantation du numéro un mondial de l’électroménager Samsung au niveau de la zone industrielle avec ses quatre unités. La tour El-Ali, considérée comme un point noir, a trouvé son épilogue, puisqu’elle a été adjugée à un promoteur au prix de 160 milliards de centimes. La wilaya de Sétif a connu un développement tous azimuts. Forte de ses atouts, de ses potentialités,de ses niveaux qualificatifs de services et prestations, elle a enregistré, ces dernières années, une mutation exceptionnelle et vit à l’heure d’une grande dynamique sur tous les plans, des mégaprojets structurants ont pris naissance (tramway, grand stade de 50 000 places...).

Parallèlement, la ville de Sétif a connu des investissements dans le domaines sportif. Ainsi, la majorité des daïras a bénéficié d’infrastructures sportives (piscine d’Eulma, salle omnisports, terrain de football...). La culture retrouve sa vitalité avec le Festival international de Djemila où, à chaque édition, de grands artistes sont invités, certes, des insuffisances persistent encore au niveau des activités quotidienne. En ce qui concerne la circulation routière, elle reste problématique et un nouveau plan est nécessaire pour désengorger la ville en attendant la réalisation du tramway. Nous terminerons par cette légende vivace : « Si vous buvez l’eau de Aïn El-Fouara, vous reviendrez bientôt. »


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
demdoum :
La deuxieme ville de la wilaya est devenue un grand Douara El Eulma le projet du parc d’attraction ne voie pas le jour ,la pollution urbaine progresse .soug nssa un honte pour l’administration .les gens originaire de la ville ont été marginalisé par ceux qui sont venu blanchir leur argent ......il faut agir vite

Réponse :

و الله يا اخي دمدوم لقبك دليل على انك من ابناء المدينة و لكن لمن تحكي زابورك يا داوود الوضع في هاته المدينة يتدهور من السيء الى الاسوء وبكن هذا بسبب المجتمع المدني الذين هم من الغرباء ليس لهم اي ذكريات في هاته المدينة المدينة التي كانت تفوح برائحة الورد و بهدوئها التي انقلبت الى سوق كبيرة سوق دبي الذي جلب لنا العار سوق غير شرعية يعتبر من اكبر الاسواق الموازية التي تنخر الاقتصاد الوطني و لكن الكل يهلل و يبارك

Réponse :

La médiocrité à tous les niveaux a envahi cette ville. C’est un dépotoir, mezbala, de contrefaçons et de contre bande. Et les ignorants arrivistes croient qu’ils sont en train de dynamiser la ville. La ville a perdu son âme, son charme et ses enfants.
Ain Fouara la Magique :
Voila, tout va bien et Hamdoullah. Reste plus qu’ avoir des etudiants dignes d’occcuper les bancs de l’universite, des joueurs dignes de jouer sur la nouvelle pelouse du nouveau stade de 50, 000 ;des algeriens capables de construire des logements ; des assoifes qui ont envie de revenir a setif pour boire a ain el fouara etc... L’article pourait meme resoudre le probleme des harragas : Ceux-ci decideraient certainement de venir vivre a Setif. Je ferais en sorte qu’ils boivent de Ain El Fouara chaque fois qu’ils s’appretent a quitter la ville , ainsi ils ne seraient pas tentes par Barcelone...
Lyes :
Quel développement pour les régions du nord de Sétif (les pauvres : Guenzet, Béni-Outilane et Bouandes) ? Tout est concentré au niveau de la ville de Sétif ou partagé entre celle-ci et El-Eulma ou Ain Oulmane.
azdif :
Venez visiter AIN ARNAT 7 KM de setif et 2 km d’elbez et vous allez decouvrir le devloppement c’est l’anarchie totale la circulation H24 toute les routes c’est des pistes la bouille partout le poids lourd un danger quotidien le maire circule avec une belle voiture et il est occupé avec sa nouvelle famme c’est ça le devloppement à SETIF ET ENCORE si vous voulez voir le vrai devloppement circuler en voiture en retrant à setif coté station de service ELFOUARA en montant à ELMAABOUDA et vous allez voir .
une ex sétifienne :
une belle ville très dynamique mais pour qui ? en tout les cas pas pour des sétifiens qui n’ont qu’une envie ,la quitter le plutôt possible . en effet ,sétif est entrain de se dégrader de jour en jour ,une nouvelle université ... pour qui ? pour des jeunes e mal d’éducation et de culture .. moi je suis partie de sétif pour d’autres raisons et je constate la différence avec d’autres villes algériennes qui ont elles mêmes leurs lots d’arrivistes et d’opportunistes mais au contraire de sétif ces derniers se sont adaptés aux coutumes ,aux règles ,ils se sont civilisés ils éduquent leurs enfants et leurs apprennent a dire : chokran ,essmahli , tfadhel ,merci ,de rien ... au contraire des arrivistes de sétif qui ont écrasés les sétifiens et ont apportés .... au fait rien (...)

Réponse de kheiro staifi :

Bonjour, après m’être absenté quelques semaines des forums de ce site, je suis désagréablement surpris du pessimisme de mes concitoyens. Sétif a toujours été une ville d’accueil qui connaît comme toutes les métropoles du monde des problèmes dues esssentiellement à son attractivité. Notre religion nous impose d’être optimiste. Certes, ce qui j’ai remarqué à Sétif la dégradation de l’hospitalité et l’aggravation de la mauvaise éducation (des gros mots fusent partout) mais il est indéniable que c’est une ville assez propre par rapport à la norme nationale. Loin des constats, il ya lieu de se faire prendre en charge mutuellement et oeuvrer à l’épanouissement de cette métropole en travaillant et travaillant. Ce qui est certe désolant pour la wilaya de Sétif c’est surtout le peu de développement ou la regression des petites villes du Nord. Mais arrêtons de nous blesser mutuellement et lanceons des discussions dignes de ce nom et que chacun apporte son ingrédient pour construire cette portion du pays et tout le pays au (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus