Accueil > Culture >

Histoire des Lycées Kérouani et Gaïd en film

jeudi 29 octobre 2009, écrit par : A Nedjar .Sétif info, mis en ligne par : Boutebna N.

e lycée Mohamed Kérouani de Sétif fut longtemps ce théâtre des luttes pour ses élèves « indigènes » pour la préservation de leur identité nationale et pour l’émancipation du citoyen. Pour avoir été aussi ce foyer de fournisseur de bataillons de futures cadres de l’Algérie indépendante, il ne finit pas de parler de lui. S’il fût le couvain et la pépinière pour beaucoup d’où sortiront ces pléiades de grands noms qui ont cadré ou qui cadrent encore dans de nombreux domaines de l’activité, Il ne reste pas moins qu’il draine encore cette force et cet autre « aura » pour la poursuite de cette œuvre de formation.

Conscients de cet intérêt, les pouvoirs publics, lui ont consacré un budget conséquent pour la réhabilitation de l’ensemble de ses structures. Il en est de même pour le lycée Malika Gaïd, nous l’avions signalé.

Il est maintenant question de réaliser un film ou un documentaire sur cet établissement mythique qui représente une facette historique de la ville qui a rayonné au delà des frontières naturelles de sa région.

D’une durée de 52 min, ce reportage est proposé par l’un de ses anciens .Il embrasse la période de 1882, époque où il fut érigé en école coloniale à nos jours pour fixer ce cheminement des luttes qui ira jusqu’au sacrifice suprême pour certains, alors que pour beaucoup d’autres, se dessina un avenir ou des parcours exceptionnelles ayant pour fondement ou pour bases, la fréquentation de cet établissement qui aura marqué à jamais les consciences.

Lalouani Zaibet ,cet ancien de l’établissement est l’auteur de ce projet de film dont le scenario , écrit par lui-même, se trouve en maturation encore. Ces travaux ont été proposés à l’association des anciens qui les a accueillis avec beaucoup d’enthousiasmes.

La requête adressée au secrétaire d’état à la communication dans ce sens aurait semble-il retenue toute l’attention pour la participation au financement de cette œuvre qui retracera concomitamment aussi l’épopée de l’autre non moins célèbre Lycée Malika Gaïd.

Des lieux, mais des acteurs vivants surtout, il en subsiste suffisamment pour réaliser ce film et pour écrire une belle page de l’histoire de l’Algérie que certains ont façonnée et qui resterait pour beaucoup d’autres ce grand témoignage pour les générations à venir.

D’autres pensent déjà à s’attaquer plus tard à des œuvres plus ardues, plus relevées puisqu’elles cibleront les personnages de ces héros que furent Mohamed Kérouani et Malika Gaïd eux-mêmes.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
Ouldstif :
Magnifique projet en perspective ! Mais pourquoi ne pas penser à réaliser carrément un film long métrage sur cet établissement mythique ? Un simple documentaire ne pourrait donner une image réelle de ce que fut ce grand lycée ! Je pense que des témoignages seraient les bienvenus sur ce site de Sétif infos. Un ami m’a raconté qu’un notable avait sollicité Mr Ferhat Abbas afin qu’il intervienne auprès de la direction dudit établissement parce que son fils avait des problèmes avec l’un de ses professeurs et que ce dernier lui avait demandé de ramener son père, faute de quoi il risquait l’exclusion définitive. Le pauvre père demanda à Mr Abbas de l’y accompagner pour voir de quoi il s’agissait au juste. Quand, dans le bureau du Censeur, le professeur vit son élève, il ne put s’empêcher de lancer à l’adresse du père en désignant le fils : C’est un drôle de poussin celui-là ! . Ferhat Abbas lui répliqua alors rapidement : Monsieur,s’il est drôle ce poussin, c’est que le poulailler est malsain ! Le professeur, (...)
NOUVEAU :
Bravo a Monsieur ZAIBET est a travers lui tous les anciens de KEROUANI & GAID, nous somme ravis, et ca donne une leçon a ceux qui veulent la démolition de ces établissements de prestige pour toute la génération des enfants de la guerre. Encore BRAVO et MERCI.
Dr House :
Admirable et superbe témoignage Mr Ouldstif !mais ce qui est plus admirable ce sont ces deux radieux lycées. Un grand merci à Mr Lalouani Zaibet pour cette louable tentative, à l’association des anciens élèves et à tout les profs des deux lycées. ( :-) surtout à ceux de mon lycée ) Petite remarque : cette aura vu que aura est un nom féminin et merci ;-)

Réponse :

Nous savons tous que -aura- est féminin.Oui c’est juste on dit :une aura.Le fait d’avoir voulu donner une certaine connotation à ce mot ,nous a amené à vouloir le transcrire entre guillemets pour l’expurger en partie de sa définition académique élémentaire de façon que le lecteur que vous êtes puisse lui donner une interprétation imagée pour la forte attirance ou du lien supposé existant encore sans se pervertir dans une adoration .Dans cette tentative -cette aura- s’est vue elle même expurgée d’un -te- ce qui l’a-masculinisé- ,C’est donc une erreur matérielle que vous avez évidemment corrigée .Nous comprenons votre soucis des choses bien faites ?Merci Doc.l’auteur du texte

Réponse de Dr House :

Merci infiniment à vous pour cette très précieuse info !et en fait votre article la -La SARDINE qui a failli boucher le port de Marseille- est merveilleux bravo ! encore merci !
Commentaire n°46563 :
ان اي شخص اجنبي يقرأ هذا المقال يحس انك تتكلم عن جامعة هافارد و جامعة كامبريدج او جامعة السربون انه مجرد ثانويتتين لا تسمنان ولا تغنيان من جوع على اي بعد تاريخي تتكلمون الاهمية تعطى للمردود و عن الكتاب و العلماء المتخرجين من هاتين الثانويتين ان و جدوا ههههههههههههههههههههههههه

Réponse :

Oui cher ami,plus que la Sorbonne et autres universités célèbre,kérouani et Gaïd sont le liant ou le ciment de ces deux écoles révolutionnaires qui ont permis de pénétrer dans ces même universités les têtes pleines mais surtout hautes.

Réponse :

احكيها لبيبيط اعطيني بعض الاسماء و لكن مع مؤلفاتهم

Réponse :

jalousie et aigreurs lorsque vous vous tenez !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus