Accueil > Economie >

Pardon M Moubarak, nous n’avons pas bien compris

dimanche 29 novembre 2009, écrit par : A Nedjar Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

près les agressions de notre équipe nationale de foot, des nos supporteurs au Caire, de la tentative de destruction de notre ambassade par le feu, de l’incendie de notre emblème national et de la compagne hystérique des medias et des manifestations de rues contre l’Algérie et son peuple, voici que les Égyptiens ne demandent ou plutôt n’exigent pas moins du président Bouteflika que des excuses officielles au gouvernement et au peuple Égyptien !

Nous sommes certes habitués aux mélis mélos et autres sketches ou mélodrames Égyptiens où leurs acteurs excellent dans l’art de la fourberie et de la mesquinerie mais ces dernières dépassent tout entendement tant par les scenarios savamment orchestrés que par les mises en scènes gauchement montées.

Du coup, les metteurs en scènes et les acteurs ne savent plus faire la différence entre les sketches et la réalité et semblent se complaire dans la démesure en prenant leurs désirs ou plutôt leurs délires pour de la réalité.

Que le lecteur nous excuse pour reprendre une célèbre formulation du grand empereur Napoléon Bonaparte qui disait en s’adressant à Talleyrand son grand chambellan : tenez vous êtes de la merde dans un bas de soie.


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
kadirou :
monsieur didille qui a parlé des kabyles, on parle d arabe et amazigh, et non de kabyle arrête tes salades, adresse toi à ceux qui ont salis nos glorieux chouhada et ont brulés notre drapeau non aux kabyles qui sont tes frères.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus