Accueil > Evénements >

Réseau clandestin d’avortement des étudiantes universitaires à Sétif

mercredi 8 septembre 2010, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Le principal accusé, un médecin généraliste, percevait entre 100 000 et 120 000 DA pour pratiquer un avortement illégal sur des jeunes filles dont la majorité était des étudiantes de l’université Ferhat-Abbès de Sétif.

Le procès de l’affaire du réseau clandestin d’avortement, démantelé au mois de mai dernier par la Police judiciaire dans la wilaya de Sétif, a été reporté à une date ultérieure, avons-nous appris de sources judiciaires. Le juge a, en effet, décidé de reporter l’affaire car plusieurs personnes, des intermédiaires en l’occurrence, impliqués dans l’affaire n’ont pas été auditionnées durant l’instruction du dossier.
Le magistrat a ainsi demandé à auditionner l’intermédiaire qui avait pour mission de mettre en contact les étudiantes avec le médecin. Cette personne, qui constitue une pièce maîtresse dans cette affaire, serait originaire de la ville d’El-Eulma où sont installés des centaines voire des milliers de commerçants et où l’argent coule à flots.

De grosses voitures, de l’argent, des appartements et beaucoup de tentations sont derrière cette déliquescence qui a touché même le campus universitaire au point où beaucoup de parents s’inquiètent pour leurs filles. Un autre élément sera également ajouté au dossier de l’instruction. Il s’agit du témoignage de l’homme qui a engrossé l’une des jeunes filles et qui serait de son état, un comptable de la ville d’El-Eulma. Rappelons les faits qui remontent au mois de mai dernier. Les éléments de la brigade de recherche de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sétif, après avoir placé sous surveillance pendant plusieurs jours, un cabinet médical, sont parvenus à démanteler un réseau clandestin spécialisé dans l’avortement des étudiantes. L’opération a été déclenchée suite à des informations parvenues aux éléments de la Police judiciaire et qui faisaient état de visites récurrentes et suspectes de jeunes filles chez ce médecin généraliste.

La perquisition du local a abouti à l’arrestation, en flagrant délit, de six personnes dont un médecin, principal accusé dans l’affaire, installé en privé dans la commune de Babor.

Selon les éléments de l’enquête, une pièce avait été aménagée en bloc opératoire doté de tous les équipements nécessaires pour la pratique de l’avortement.

Le principal accusé pratiquait également la chirurgie de reconstruction de l’hymen.

Pour ce qui était des honoraires du médecin et de ses collaborateurs, les clientes, qui sont dans leur majorité des étudiantes de l’université Ferhat-Abbès de Sétif et des jeunes filles venues de plusieurs villes limitrophes, payaient entre 100 000 et 120 000 DA, en plus d’une commission que touchait l’intermédiaire et qui n’était pas incluse dans le tarif de l’opération.


Partager cet article :
85 commentaire(s) publié(s)
staifia19 :
Bonsoir tout le monde, toute une polémique pour rien, un médecin pratiquant son job tout simplement pour rendre service à ces jeunes filles qui paraissent égarées sans aucune information contraceptive ou information quelconque. Après si ses tarifs sont élevés ça le regarde, c’est la loi de l’offre et de la demande. lol, les filles du bled ne sont pas des saintes, et des bentes famila comme vous le dites si bien n’existent plus, malgré leurs uniformes, elles vivent dans un environnement prospère à la tentation notamment en mileu mixte.
Lahcen :
J’ai lu cette discussion et j’estime qu’il y’en a trop de penseurs a 10da, d’extremistes et de faschistes. Je pense que seul Allah donne la vie alors c’est le seul a la reprendre. Ce medecin criminal doit etre puni severement, quant a cet article, le journaliste a fait tres bien de reporter ces faits et briser les tabous pour que les parents eduquent leurs filles et prennent leurs responsabiltes vis a vis de leurs enfants ( drogue, alcool, vieux metier, ect..) Eid Mubarek
Commentaire n°77307 :
allah yehdina inchallah fi heda elchahrou elkerim !!
Fadj :
Moi ce qui me désole le plus dans cette affaire c’est d’enlever la vie aussi facilement, je pense au médecin qui profite de la détresse de ces jeunes filles pour assassiner des bébés moyennant des dinars ,honte à lui.Pour ces jeunes filles je ne les jugeraient pas ainsi que leurs parents car c’est trop facile de juger et ALLAH soubhano à dit qu’a force de juger les autres vous serez vous même jugé un jour. Si vous faite votre maximum dans l’éducation de vos enfants vous pouvez les pèdrent en cours de route car dehors c’est la jungle ,même l’école est dangereuse de nos jours il suffit d’avoir une mauvaise fréquentation et tout bascule du jour au lendemain ces pauvres enfants se retrouve dans ces conditions là ou dans la drogue ect...ALLAH YOUSTOR EL MOUMININE WA OULED EL MOUMINIE INCHALLAH ,AMINE (...)
hayam :
dès la creation du capitalisme, adam smith disait:laisser faire laisser passer ,un autre slogan disait :la fin justifie les moyens.on ne peutpas tout sacrifier pour de l’argent,meme si je vis dans l’extreme pauvreté,je ne vendrai mon ame au diable commel’a dit florent pagny dans sa chanson,je ne vendrai sous aucun pretexte ma chair aux loups humains pour des miettes.ou est l’honneur dans tout ça ?a t-il disparu pour ne plus revenir ?un ancien proverbe dit:la vraie femme,meme si elle meurt de faim,elle ne mange pas de ses seins. j’espère que les jours à venir seront meilleurspor toutes et tous . bonne fete de l’aid .
mouslem :
c’est bien de dénoncer ces pratiques car DIEU on est témoin ,merci à l’auteur.
noureddine-nb.esp :
salamo alaykoume saha aidkoume , mais si pas nouveau ça on algerie je me souvien a l´epoque de ens a vieux kouba lycee hamia ENTP garidi hasiba ben bouali ben aknoune presque toutes les grandes centres de education et universite toujour il a existe ce drame.pas plus que ça -lailaha ila laah.salamo alaykoume.
SYNEC :
BONSOIR , Tant que l’éducation sexuelle n’est pas enseignée dans nos écoles ,il est trop tôt de remédier à ce genre de problèmes liés à la vie sexuelles des hommes et des femmes,et, croire que les Imams vont régler le problème ,ça non plus ,il faut traiter les causes et pas les symptômes chers décideurs de ce beau pays qui est l’Algérie
aymen_de_lyon :
salem ce problem est un probleme parmis tant d autre en algerie. la perte des valeurs religieuses, la destruction de cellule familiale, la propagande de la culture et du mode de vie a l occidentale, fait que la situation de ce pays est catastrophique. Malheureusement les libertées acquisent par la Femme algérienne n ont pas eté utilisée de la meilleur des façons par celles ci. Comme disait un celebre penseur musulman egyptien, si la femme musulmane avait pris les bons cotés de la liberté de la femme c est a dire l’education, le travail, l engagement sociale, l encadrement des enfants.... nos pays seraient dans une situation exemplaire. Or la femme algerienne a choisit de cette liberté le maquiage , les tenus legeres, les rendez vous avec des hommes pour forniquer. Ce qui fait qu au lieu qu elles fassent progresser la societé, elles n apportent rien si ce n est des soucis pour leurs parents. L algerie est devenu escuser moi du term un bordel a ciel (...)
Commentaire n°77332 :
vos imams sont les plus salauds de tous ils ont commencer lors de la decenie noire par fermer les bordels et voila le resultat 50%de la jeunesse algerienne des pedes et les filles des guines je parle en connaissance de cause et si cela ne vous convien pas he bien merde
nadjibo139 :
reponse a pledshkoup...kader rouhouk chouia,malguit matahdar hadhou bnat faskine ou lazem yat3akbou
sultana19 :
Bonjour, c’est nul comme sujet.
sultana19 :
stop ! on ne fait pas des bébés au hazad.
zomina :
Bravo pour votre reponse Saida Hedna. Chapeau bas.
Monsieur Z :
L’avortement existe depuis que les femmes sont enceintes ..... ya pas de quoi s’etonner. les femmes qui peuvent aller a l’etranger vont se faire avorter ailleurs, et les femes misérables qui n’ont pas de quoi joindre les deux bouts se débrouillent comme elles le peuvent. Ceci est le simple résultat de l’hypocrisie de la société algérienne et musulmane dans son ensemble. On cache les viols, la pedophlie, les avortements , les incestes et on appelle au Coran. Gentil n’a qu’un oeil
facile :
c’est le fiasco d’un système mal fait,n’est ce pas les ya bons. des jeunes filles,des étudiantes ...mais à ce que nous sommes des chnoques monsieur le journaliste !!!!!
english man :
notre sociéte a fait des changement ces derniére années, vus la mal utilisation des nouvelles technologie mise a leur disposition (numérique, internet, portable ....) je doit vous dire une chause directe nous somme une graine qui ne savent pas profité du bonne coté des chause biensur e, manque de descipline pas ts mais la majorite, quand je dit la majorite je dit les gens qui ont de l’argent parceque ce terme aussi a change, la majorité vx dire se qui pense, les idiot et les directeur et chef de sevices, parceque mnt se sont ts qui prend le relai de notre sociéte alors voila ce qui passe, et va etre plus grave dans l’avenir s’il n’ya pas intervention des respenssables ..a suivre
amina abdi :
sultana ma grande si tu appelles ça sujet banal quel est le sujet seriehx pour toi.Un fléau social kima hadha il merite d etre traité ne serait se que par nos commentaires.Peut etre que l une de ces filles lit ces commentaires et ouvrira les yeux elle se repantira pourquoi pas il ya pas de filles qui sont induites en erreur elles etaient influencees par des pros rabbi ibassarhom amine.
lily :
je pense q’uil vaut mieux avorter que d’avoir des wlad hram dans la société qui ne feront qu’empirer les choses !!tout le monde fait des conneries dans la vie on n’est que des etres humains !!qui de nous a une vie parfaite sans aucune défaillance ?? allons !! soyons réaliste tout de méme !!l’amour existe les tentations aussi !! mais ce n’est pas parce q’une fille a fait une connerie qu’elle devrait en subir les conséquences toute sa vie !!en plus ce genre de chose existe car notre société est trop cruel envers la femme !!un homme a tout a fait le droit d’avoir des relations sexuelles en hors mariage et ni vue ni connue !! ensuite quoi ?? il cherche une vierge pour le mariage !!!mais la femme comme on dit ezalga bfélga !! quel injustice !!vraiment patétik (...)
Commentaire n°77409 :
au lieu de payer un avortement à 100 000 dinars, il aurait été plus simple , et beaucoup moins cher, et moins risqué,( car un avortement n’est pas un acte sans risque)de prendre une contraception efficace, des préservatifs ou la pillule. Jentend déja des voies s’élever contre cette proposition, disant que j’encourage les filles à la débauche, à commettre, elzina, elfahicha, je répond que c’est un moindre mal,c’est mon humble avis
Commentaire n°77411 :
le lucre et la lubricité font partie de l’essence humaine, point d’hypocrisie et arrêtez de vous cacher la face, re ouvrez les maisons closes ou bordels pour les mals comprenants tarés, vous nous emmerdez avec votre religiosité à faces multiples
wiwi :
celui qui avait publier cette article avait ces raisons afin de nous ’eclaircire les choses - Et je suis pour ,bien que je conseille les parents d’surveiller leur filles de prés car la vie ne pardonne pas w allah yostor bnatna
elyes :
pour ceux qui clament la peine de mort ont-ils regardes leurs bosses ou bien l’IRAN est dans nos portes. pour ceux qui s’en prennent au journaliste auteur de cet article ou est la liberte d’expression qu’ils reclamentsouvent ?
elyes :
pour ceux qui reclament la peine de mort ne seraient ILS pas les premiers a passer sur l’echaffaud ou bien l’iran est a nos portes. pour ceux qui reprochent au journaliste d’avoir publier cet article ou nest la liberte d’exprssion qui eux memes en reclament souvent ?
I cry with you :
Comment ne pas comprendre que ces jeunes étudiantes sont à la fleur de l’age, jeunesse, beauté et bonheur d’étudier en fac, faisant partie du fleuron de notre société. Elles ont l’age d’étudier et de vivre à l’instar de toutes les filles du monde. Je ne comprends pas qu’on jette la pierre à cette jeunesse en en rajoutant une couche... Le problème c’est de ne pas faire confiance à n’importe qui, mais, si jeunesse savait ! N’oublions pas qu’à cet age c’est souvent sentimental et physiologique aussi, donc soyons humains ! A nos chères étudiantes je me permets de vous dire humblement soyez prudentes, ensuite je sais que ce n’est pas facile mais voyez un médecin pour avoir une contraception et un suivi médical puisque dans d’autres pays déjà au lycée il existe une pilule du lendemain fournie par les infirmières sur prescription immédiate du médecin scolaire et surtout, surtout se protéger en utilisant les préservatifs car si une fille se retrouve en état de grossesse c’est qu’il n’y a pas eu de protection non (...)
english man :
croix moi mes amis, il ya une administration a eleulma pire que le docteur qui avorte es filles, dans cette administartion c’est une sale fille qui travaille une fille de missat hachakom qui travail et qui mis ses regels sur notre petit petit chef de service. henteux pour lui et grave pour l’administration algeriennes
Commentaire n°77495 :
je demande à ce abade bien vouloir changer de pseudo car c’est bien mon prénom.Et à Sétif,il n’y a pas 136000 aba,je crois qu’il y a en 2 ou 3.Tout le monde croit que c’est c’est moi qui poste ces commentaires.Merci
LYNDA :
Depuis la nuit de temps ce fléau existe , en lisant les commentaires j’ai remarqué que c’est comme si les commentateurs vivaient dans le paradis et venaient de découvrir la terre . celui qui prétend que ce ne sont pas les sétifiennes mais les filles de la banlieue de sétif et bien sur les commerçants doivent être d’el eulma et le médecin aussi n’est pas sétifiens QUE cherche t-on à nous dire par la ?ensuite il y’a les filles desfadjiratesetc... EXCUSEZ MOI mais c’est vraiment hypocrite tout cela ! et pire encore ! on accuse les étudiantes de salir les études en s’absentant et en passant leurs journées sous les arbres ? et dans les années 70,80,90 on faisait comment, ,je pari que la personne qui a dit cela n’a jamais eu l’occasion de faire des études sup, le problème est juridique vue que l’avortement est interdit en algérie point final. quand aux donneurs de leçons ils ont opté pour la mauvaise analyse des faits,car le problème est une conséquence de plusieurs autres ou chacun de nous a une part de (...)
Commentaire n°77527 :
le radacteur de cet article a oublié son rôle principal celui d’informer et s’est lancé dans un long rapport ou l’objectivité, première régle du journalisme fait défaut. Parler des filles universitaires comme clientes est un peu zélé. Pour le dire il faut appuyer le papier avec des statistiques et des chiffres qui le démontre.Evoquer l’argent qui coule à flot à Eulma ou autre lieu est de la pure prose. Les réseaux d’avortement clandestins existent et existeront toujours, et ce n’est nécessairement pas des universitaires qui les fréquentent.si le journaliste voulait faire un travail de pro, ça aurait été mieux s’il faisait une enquête, rapportait des faits, des statistiques sur ce phénoméne, prévenir les gens du danger de ces pratiques, plutôt que de faire de la prose. L’information était le report du procés. il pouvait ajouter le nombre des inculpés et les chefs d’inculpation sans (...)
farid42st-etienne :
bonjour, cela fait des années que le campus fonctionne comme cela tout le monde le sait et se tait moi-meme je suis de france et j’etais au courant des ces pratiques des etudiantes. si vous verrez les filles du bled qui se prostituent en france !
fayçal :
le problème a commencé il y a 32 ans avec la décission d’apllication de la mixité au sein des établissements de l’éducation et de l’enseignement .. et ainsi de suite toute genres de catastrophes ...
fanfan la tulipe :
Fanfan, Plus on verrouille une société et plus il y aura ce genre de dérives (je parle de l’avortement). De jeunes étudiantes ayant toujours vécu dans un giron très conservateur sont bien souvent propulsées dans un monde de brutes. Elles ne connaissent de la vie que l’envie de la mordre à pleines dents. Sans être critique, il faut voir le contexte de leur éducation. La première donne à transmettre à sa fille est : ÉDUCATION ! Ce toubib qui est un contrevenant à la loi et qui s’enrichit sur le dos de ces pauvres filles encoure 5 ans de prisons pour chaque avortement. Il aurait fait ça par humanisme (une fille mère algérienne est le pire de l’opprobre) je l’aurai félicité pour avoir protégé ces jeunes femmes qui ont fauté par amour. Mais se faire du pognon sur la misère d’une étudiante, ça pour moi, c’est la pire saloperie qui puisse exister. Maintenant , chers lecteurs de la rubrique, soyez cléments envers ces jeunes femmes qui n’avaient probablement qu’une but : croire aux boniments de celui qui les a (...)
fanfan la tulipe :
Fanfan à Faycel Tu te trompes ami de croire que la mixité est négative ! Bien au contraire. Elle permet à chacun de pouvoir avoir des codes de conduites. La plupart des filles mères célibataires dans notre pays proviennent de douars. je le dis et redis, plus une société est verrouillée et plus on a affaire à des cas de transgressions de ses règles . Une fille éduquée, informée, aimée par les siens, même vivant dans un régiment, elle saura garder ses distances pour sauver son honneur.
fanfan :
Fanfan à Linda, Qu’importe leur origine à ces filles. Oui ! c’est une conséquence de notre mode de société. Des filles qui sont enfermées, qui sont brimées, qui sont cloisonnées, s’est-on demandé à ce quoi elles aspiraient ? Quels étaient leurs rêves ? non ! c’est ménage pour certaine, études pour d’autres et maison dodo. Elles décrochent un bac et se retrouvent dans un monde estudiantin où elles peuvent s’exprimer, se libérer de toutes ces chapes de plomb qui les écrasent. Elles ne sont même pas préparer à cette pseudo liberté. Tout était dans l’interdit ! Beaucoup fautes parce qu’elles n’ont pas assez été mises en confiance. Elles transgressent et il arrive ce qui arrive. Linda, je peux te dire que la plupart des mères célibataires sont issues de douars et non de grandes villes. Les filles qui ont été préparées à ça ne transgresse jamais les règles de notre société. je termine en reprenant effectivement ta citation : qui n’a pas péché jette la (...)
bladi :
Salut , a tous je suis pas choqué par cette article je fesais une recherche Et je suis tomber sur cet article Enfaite je suis avec une fille et je voudrais me marié avec elle sachant qu’elle a étudier dans une université de setif sûrement celle cité ici elle étais en campus sa me mes un gros doute Sur cette fille voilà si quelqun a une réponse merci a vous cher frère et cher soeur

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus