Accueil > Evénements >

Appel à contribution.

lundi 3 octobre 2011, écrit par : SETIF INFO, mis en ligne par : A. Nedjar

Le site SETIF INFO n’est ni un journal électronique agrée, ni un quelconque journal au regard classique du terme .Il n’est d’aucune obédience .Il n’obéit pour l’instant à aucune orientation spécifique pouvant faire de lui un « organe »un « porte parole » où la « voix » d’une tendance quelconque de nature politique, économique ou sociale. Il est donc indépendant et ouvert à tout le monde .

C’est un espace où toutes les volontés désireuses de s’exprimer seraient les bienvenues à travers le dépôts de tous sujets relatifs aux informations locales et régionales qu’elles jugeraient utiles, d’intérêt et opportunes à faire partager pour sortir de l’isolement et parfois s’ériger comme porte voix à destination des autorités en vu de remédier à certains dysfonctionnements.

Tous en dénonçant ces dysfonctionnements Il n’est nul besoin de réitérer que dans ces rapports , le caractère respectueux envers les organes ,des institutions, des personnes ou de l’administration est de mise .de ce fait, que notre soucis majeur est d’établir ces liens et ces ponts capables d’engendrer des écoutes respectives et mutuelles pour imprimer cette dynamique tendant vers les solutions des problèmes ou des faits qui auraient été rapportés en vu de leurs prise en charge et traités par ceux là qui en ont l’autorité ou la décision.

Au delà de ses aspects régissant la quotidienneté, nos amis internautes sont sollicités pour faire connaitre leurs villes ,leurs villages, personnes ou personnages, mœurs, coutumes, traditions, musiques, autres activités économiques et culturelles, enfin tout ce qui peut se rapporter à l’état des lieux et l’information du jour.

Nous informons nos contributeurs que notre « siège virtuel » est ouvert à toutes et à tous et que nous ne disposons pas pour l’instant d’une quelconque domiciliation permettant de contacts , des rapports physiques ou d’un service de rédaction et de correction susceptible d’adapter ou de modifier les textes qui nous parviendraient qui seront mis en line le plus souvent en l’état(sous la responsabilité des auteurs ) .

Au delà de cet appel à contribution, nos amis internautes sont également interpelés pour nous apporter leurs concours en vu de nous apporter leurs suggestions et les améliorations qu’ils jugeraient utiles.
Il en va de même pour notre section arabophone.

La responsabilité de ce qui peut être signalé, dit ou rapporté est bien entendu su ressort exclusive de l’auteur à qui nous prêtons juste notre plateforme .La seule obligation qui en découlerait serait que chacun des rédacteurs soit préalablement et clairement identifié vis-à-vis de tous les lecteurs.

Pour se faire, exprimez vous en faisant parvenir vos textes à la boite email suivante : contact@setif.info

Notre communauté nationale établie à ‘étranger est également invitée à se joindre à nous pour établir ce lien indissociable que nous voulons serein et amical.

Avec tous les remerciements de SETIF INFO qui est votre site à vous aussi.


Partager cet article :
55 commentaire(s) publié(s)
scarlett :
suite Meriem, Hadj Hamed, Khali, La liberté c’est de vouloir refuser les frontières, les passeports, les visas, les murs,les censures, c’est de refuser les idéologies qui nient l’homme et sa dignité : l’esclavage, les dictatures, le fascisme,l’impérialisme, le colonialisme,les camps de concentrations hier et aujourd’hui, il faut lutter contre la peine de mort, l’aparthed , le rascisme,les tortures, Je pense que la liberté et la liberté d’expression sont une lutte perpétuelle, Il ne faudrait jamais censurer la liberté d’expression, jamais, jamais, Salam, à vous tous,en espérant que Hadj Ahmed se dise que chaque jour est un autre jour, J’ai besoin de vous pour tout,
Mériem :
Scarlett Oui dans l’absolu vous avez parfaitement raison : s’il y a une lutte et un combat à mener c’est bien celui pour la liberté -toute forme positive de liberté : contre les injustices, les dictatures, les abus de pouvoir quels qu’ils soient, nous sommes d’accord ! Les abus de pouvoir de la finance font actuellement des dégâts dont on ne mesure pas encore totalement les effets ravageurs ce qui prouve que les abus de pouvoir se sont déplacés de la politique vers l’économie libre et le capitalisme forcené, ceux-ci étant appelés le libéralisme censé apporté le bonheur aux humains par la totale liberté d’entreprise sans frein et sans contrôle ! Rappelons que le communisme pur et dur promettait la même chose par une égalité rase motte assassine de toutes formes d’individualisme fut-il créateur ! Le communisme chinois à qui il faut reconnaître d’avoir sorti la Chine de la faim et de l’avoir propulsé au devant de la scène mondiale c’est peut-être même le maître de demain, a du modifier largement ses (...)
scarlett :
Meriem, Entre la réalité et nos valeurs et idéaux, il y a un gouffre dans lequel parfois on se perd. Mais à la fois, ce sont nos idéaux qui nous sortent de ce gouffre, ce n’est pas contradictoire. On a tous, par moment, envie de baisser les bras,et de se protéger en se réfugiant sur une île déserte, dans une tour d’ivoire, de fermer les yeux et de dire : je ne suis pas concernée, j’ai un travail, tout va bien. Mais, on sait bien que la machine humaine, ne fonctionne pas comme cela, pour certains, et heureusement, Alors, oui, la liberté, c’est avant tout dans la tête, la liberté se fout des frontières, des censures, La liberté, c’est l’amitié, c’est la force des autres, la liberté, c’est aussi vrai,dans le quotidien de ce qu’on vit, nos entraves,ect... C’est banal, mais c’est pourtant vrai : l’union fait la force, On a besoin des autres, ceux qui ont les mêmes valeurs, Alors, je redis souvent : On ne dételle pas au milieu du gué de Mouloud Mammeri, on est tous solidaire, (...)
Mériem :
Scarlett Je crois qu’il faut faire un distinguo entre la liberté pour soi et la liberté collective. La liberté pour soi est une affaire de conscience, de pensée et d’action (sans l’action rien : tout reste au niveau du velléitaire, du désir) c’est je pense une conscience de soi ce que l’on est et surtout ce que l’on veut être, accorder ses pensées à ses actes. Ceci ne peut être sans réflexion sans expérience dans son rapport avec les autres C’est une lutte avec soi-même d’abord : pour être libre, il faut se connaitre se reconnaitre, dur travail de regard sur soi et peu en sont capables ! Et il y a la lutte contre les autres si, si ! O a besoin des autres, c’est sûr, il y a des misanthropes, des mélancoliques, des égoïstes qui peuvent s’en passer, parlons de l’individu normal et ce en quoi je donne raison à Sartre l’enfer c’est souvent les autres. Vous parlez d’entraves : les autres sont souvent des entraves à la liberté de soi, entraves pas toujours conscientes, volontaires ou (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus