Accueil > Economie >

Des SMS pour communiquer avec les Fellahs !

jeudi 29 décembre 2011, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : A. Nedjar

Des SMS seront envoyés, à partir de janvier prochain, aux paysans pour leur expliquer toutes les nouveautés concernant l’agriculture et le développement rural, a indiqué mercredi à Sétif le directeur général de l’Institut national de vulgarisation agricole.

M. Abdelhamid Yahiaoui a déclaré à l’APS que ce nouveau mode de communication permettra surtout de faire parvenir l’information à l’agriculteur d’une manière plus rapide et plus efficace.

Dans cette perspective, le même responsable a précisé, lors d’une rencontre nationale de deux jours sur- les outils de vulgarisation, champs-écoles et sites de démonstration’’, qu’un fichier des agriculteurs et des agents de vulgarisation de chaque communes a été établi de concert avec les directions des services agricoles, la direction générale des forêts et les chambres de l’agriculture des wilayas.

M. Yahiaoui a aussi souligné que plus de 30.000 SMS à envoyer au cours du premier trimestre 2012 sont déjà prêts et le système de transmission est opérationnel.

Ce système des SMS offrira un moyen de communication et d’accompagnement des agriculteurs de sorte à les rendre plus proches de la politique de renouveau agricole et rural tracée par le ministère de l’Agriculture.

De son côté, le directeur adjoint à la recherche et la vulgarisation au ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Mohamed Khiati a indiqué lors de son allocution d’ouverture de cette rencontre que la vulgarisation agricole recourt actuellement à une méthodologie qui fait appel à plusieurs outils, dont les champs-écoles et les sites de démonstration pour mettre en œuvre les partenariats nécessaires à la stratégie nationale de développement agricole.

Ces SMS seront certainement envoyés en langue française puisque la plupart des téléphones mobiles ne reconnaissent pas les caractères arabes. On se demande si nos responsables savent que nos Fellahs ne maitrisent pas encore cet outil de communication.


Partager cet article :
18 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°118206 :
reste a les instruire maintenant ben bouzid prend le relais et te voila gemh el beliouni
NOURREDINE :
c’est une bonne initiative mais avant tout il y’a lieu de voir et régler le problème d’eau dont souffrent la plupart des agriculteurs. nous disposant d ’une parcelle de terrain à Oum Snaibet daira de Ain Arnet nous avons planter 250 arbres fruitiers et plus de 1400 pins pour clôture, et avant procéder à la construction d’un poulailler. tout ceci avec nos propres moyens financiers et physique. Nous avons constituer en parallèle un dossier d’Investissement relatif au projet transmis à l’ensembles des services compétent de la wilaya pour l’obtention d’une autorisation de réalisation d’un forage( et toujours par nos propres moyens ) et c’est resté sans suite depuis plus deux ans.Je me pose la question comment travailler une terre sans eaux un forage réalisé par un particulier peut être confisqué à tout moment en cas de nécessité par les services de l’état toute demande doit normalement être étudier et un élément de réponse justifié doit être retransmis au demandeur Monsieur le Wali en votre qualité de (...)
Commentaire n°118213 :
hind ,le monde rural a depasser la modernite ,en algerie ,ils communiquent maintenant par visio conference,plus le mensonges est gros plus ,il a des chances de passer
h-amar :
n’importe quoi c’est comme si nos agriculutures sont alphabetes ces SMS seront transmis en quelle langue ? c’est du tape à l’oeil. ou vas t-on avec ces mensonges ?
Commentaire n°118229 :
Pour certains, il s’agit d’éclairer le chemin ; pour d’autres de procurer des conseils sans s’engager, ou en s’engageant, d’apprendre aux gens à résoudre leurs problèmes eux-mêmes, de simplifier les connaissances de sorte à les rendre compréhensibles pour le commun des mortels ; pour d’autres c’est la formation qui prend le pas ; pour d’autres encore vulgarisation devient synonyme de développement rural .. La réalité du terrain, au contact des agriculteurs, nous apprend le besoin de prudence et de mesure, la nécessité du dialogue et de la concertation. I I en est ainsi, chaque fois que l’on s’adresse à l’homme, que l’on cherche à modifier son comportement, ses pratiques et ses habitudes.. On peut concevoir l’agriculture comme étant une chaine faite de divers maillons ayant pour noms : recherche, vulgarisation, facteurs de production, infrastructures, crédit rural, coopératives, politique des prix, foncier, marchés, etc.. Le secteur agricole d‘un pays donné connait en général (...)
loup blanc :
Une autre évidence, pas toujours appréhendée à sa juste valeur, est que nombre de facteurs ci-suite...dessus sont inter-reliés. Les approches varient et les conditions sont dissemblables. II n’y a pas de recommandation universelle en matière de vulgarisation. II y a des approches et des orientations. Par contre, une similarité qui se retrouve ca et là a trait à la décentralisation ; c’est un point important qu’il convient de retenir. la nécessité pour les états de définir une stratégie de la vulgarisation. A la différence d’un plan directeur qui examinerait la vulgarisation dans le détail, son organisation, son fonctionnement et ses moyens, la stratégie de vulgarisation doit amener les décideurs à envisager son évolution probable dans le temps. Permettez-moi de faire part, ci-après, de certains constats tirés de l’expérience connus probablement d’un grand nombre et qui méritent d’être soulignés. Implication de la Profession. II y a un manque frappant d’enquêtes destinées à connaître la façon dont (...)
loup blanc :
Pérennisation. Le secteur public peut rarement se permettre une couverture dense et systématique de l’ensemble des agriculteurs. Le réseau doit être à la mesure de ce que les Etats peuvent supporter financièrement. Evolution dans le temps. Le nombre des agents de vulgarisation devrait être maintenu au strict nécessaire, ces agents étant affectés à des régions spécifiques et pour des périodes de temps déterminées (en accord avec la profession). La vulgarisation, une profession reconnue. Les agents se doivent d’être d’un niveau de plus en plus élevé, être reconnus en tant que tels et payés en conséquence. C‘est tout de même ironique de voir des pays espérer économiser des millions de dollars grâce à une agriculture plus performante et compter pour ce faire sur les agents les moins équipés, les moins formés et les moins motivés de la fonction publique. II manque bien souvent un simple statut du vulgarisateur. Privatisation. Le secteur public doit chercher à se désengager (...)
Amel-Canada :
Why not ! I think it is a good idea, I like your comment Anonyme-118206. Amel
nacer bensemra :
ceux qui utilisent les sms et les portables sont les affairistes qui sont entrain d,exploiter el khamassa el djoudouds,ceux la n,ont meme ,l,eau courante ,ni le gaz pour se chauffer
ben ali :
no comment ! qui a eu cette idee ? un mec d’alger centre ou un type enfermé a ain abassa ? -bientot le tracteur avec gps et l’arrosage par hydravion -on a une agriculture du moyen age :les gens travaillent encore avec une faux comme en 1700 et ils nous parlent de sms ... quelqu’un a decidé d’un contrat avec un operateur aux frais de la pauvre algerie et puis voila !!! -la majorité de nos fellah ne savent ni lire ni ecrire , beaucoup n’ont pas de portable -et je ne vois vraiment pas comment on peut apprendre quoi que ce soit avec un sms ... en dehors de la meteo regionale , de l’information sur le debut des campagnes de semailles par region -je ne vois pas l’interet ...ce qu’il faut c’est des centres de formation agricole et une ecole digne de ce nom- et surtout des infrastructures proche du citoyen : desenclaver les terrains , retaper les pistes agricoles , acheminer du materiel en mairie par exemple ou creer des structures de location de materiel moins onereuses pour faire baisser le (...)
PTT :
il ya du louche dans cette affaire de 30.000 sms,il faut ouvrir une enquete !
Abdel Marseille :
Cet article est sérieux ? On va planté des sms et récolté des portable. Le monde agricole a de graves problèmes , et la solution c’est des sms . A l’Étranger on fait appel à des experts chez nous c’est nedjma qui ressous les problèmes.
tintin 130 :
et la télévision chaîne unique à quoi sert -elle ? Vu le nombre de divertissements , les fellahs seront devant la télé aux infos du soir !!
Rintintin :
des sms pour les fellahs et au mois d’avril, waqt le7sad, ils auront des tablet-pc bech inafiguou kima lghachi (hahihihi)
Scarlett :
Très surprenant cette initiative, — et pourquoi les fellahs seraient obligés d’avoir un portable ? — et il n’y a pas d’autres moyens pour donner des informations ? — parce que balancer des info par SMS, ça ne donne pas la possibilité d’un échange entre l’informateur et les fellahs, — ils n’ont qu’à lire et ensuite terminé, merci et à demain, Dans un pays où il y a beaucoup de chômage, ce serait plus respectueux, plus démocratique de former desformateurs sur les nouveautés en agriculture, avec un système de réunions, de formations, — et puis, on leur a demandé leurs avis, aux fellahs ? car ce serait la moindre des choses quand même, non ? Salam aux fellahs, —
laziz kada :
s il vous plait arretez de mentir parce que nos dossiers ne sont pas traités depuis deux ans dans la commune de tilmouni willaya de sidi bel abbès
Bachtotti :
Ils recevront des messages vocaux argotiques.
djelloul fouad :
peut être efficace pour une minorité ;mais de qui se moque t’ont des SMS ;mais avant tout il faut voir les tribunaux et les affaires du foncier agricole après le désastre causé par le ratissage ,on trouve des fellahs qui ont en plus d’hectares et d’autres en moins et tous le monde à son propre livret foncier faux et si tu réclame ;il faut attaquer le fellah mis en cause par le propriétaire réel ,l’administration qui a fait le ratissage et le ministère des finances et après la justice des mois le juge désigne un expert et après cassation après cassation et tout ça à la charge du fellah meskine à prendre ou à laisser ;donc le départ est faux faux faux faux. ce qui m’étonne quelque fois il y’a des gens qui attaquent d’autres avec ce fameux faux livret foncier sans aucun document fiable ,ça traine des années et ça peut aller jusqu’à la cour suprême. dés fois des gens (fellah) disent devant le juge que la parcelle réclamée par son propriétaire est la propriété de l’état et normal,le plus normal du (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus