Accueil > Sports >

Demi-Finale de la coupe d’Algérie MCA/ESS : Une affiche attrayante

jeudi 11 avril 2013, écrit par : Nassim S. / Djamel G., mis en ligne par : Boutebna N.

Le temple du 5-Juillet vibrera ce vendredi, à l’occasion de la demi-finale qui mettra aux prises deux spécialistes en la matière, le MCA et l’ESS. Une finale avant la lettre même si l’autre explication entre le MCO et l’USMA constitue aussi une affiche attrayante.

Le Mouloudia,s qui traverse une période faste ces derniers temps avec à la clé un parcours allant crescendo, tant en championnat que dans l’épreuve populaire veut maintenir la cadence et rester sur cette dynamique positive, surtout après son retentissant succès obtenu aux dépens de la JSK avec l’art et la manière.

Cette performance a permis aux hommes de l’entraîneur Menad de talonner l’USMH en s’emparant la place de dauphin qui les a galvanisés pour se focaliser désormais sur Dame coupe. Une compétition devenue l’objectif principal des Vert et Rouge de la capitale surtout qu’ils sont un pas de la finale. Ceci dit, le match face aux gars d’Aïn El-Fouara ne sera pas une simple sinécure, car l’adversaire, lui aussi, a le vent en poupe et reste la meilleure formation à l’échelle nationale, du moment que les statistiques plaident en sa faveur. En revanche, les coéquipiers de Babouche vont mettre à profit l’avantage du terrain et le soutien de leurs supporters qui sont prêts à envahir les travées de l’enceinte olympique.

Un autre atout qui peut peser sur l’issue de la rencontre comme ce fut le cas lors des quarts de finale contre le CSC. Le coach Menad, qui a connu des fortunes diverses, la saison écoulée avec le même adversaire, alors qu’il entraînait le CRB, aura sûrement retenu des leçons et ne veut nullement vivre une autre déception.
Logiquement, l’ex-goléador des Verts, qui tient son onze de prédilection, auteur d’ailleurs de belles performances, est en possession de meilleurs atouts pour passer l’écueil sétifien, pourvu qu’il mette en place une stratégie judicieuse pour contrer celle que concoctera son antagoniste, l’entraîneur français Velud.
A priori, le head coach mouloudéen adoptera le même schéma tactique le 4-3-3, et reconduira à quelques joueurs près la composante qui a réussi à surclasser les Canaris. On retrouvera d’ailleurs comme dernier rempart l’inamovible Chaouchi. L’arrière-garde pourrait voir le retour de Hachoud sur le flanc droit à la place de Besseghier, et sur le côté gauche, il y aura le capitaine Babouche, alors que l’axe verra la titularisation de Djeghbala, à la place de l’ex-belouizdadi Aksas, qui a perdu sa mère en milieu de semaine. Il sera associé à l’indétrônable Bachiri. En revanche, le coach du Doyen fera confiance au trio formant la colonne vertébrale de l’équipe c’est-à-dire Kacem, Ghazi et Metref.

L’attaque sera bien sûr composée de Bouguèche, Djallit et Yachir, un trio qui peut faire très mal, est qui obligera la défense sétifienne à veiller au grain. En principe l’entraineur Menad et ses troupes avec un moral au beau fixe ont les arguments nécessaires pour freiner l’ogre sétifien et le priver d’un autre doublé. Force est de constater que ce ne sera point une simple affaire devant les Noirs t Blanc revigorés par la qualification au 8e de finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions, vendredi dernier aux dépens des Burkinais de l’ASFA Yennenga même si le fléchissement dans les dernières minutes de la partie a failli leur coûter cher. A l’issue de cette qualification, et contrairement à ce qui a été annoncé sur le site officiel de la CAF et qui a induit en erreur la presse nationale et internationale, en désignant l’équipe du Nigeria comme prochain adversaire des Ententistes, c’est l’équipe congolaise de l’AC Léopards de Dolisié qui s’opposera finalement aux camarades de Delhoum au prochain tour de la compétition. Cette équipe a réussi un grand exploit en remontant au score par trois buts aux Nigérians du Kano Pillars (1-4, 3-0) et en se qualifiant à la faveur du but inscrit à l’extérieur. Le staff technique sétifien se garde d’émettre le moindre pronostic, mais affirme que sa bande ne lésinera sur aucun effort pour passer l’écueil des Chnaouas et s’offrir une autre finale dans son palmarès, la neuvième de son histoire. En effet, l’aigle Noir qui participe pour la dix-septième demi-finale de Coupe d’Algérie depuis sa création en 1958, compte huit trophées dans sa vitrine, remportés respectivement en 1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989, 2010 et 2012. Au coup de sifflet final de la partie, Il y aura bien évidemment un gagnant et un perdant. Le premier aura le droit de jubiler et fêter la qualification à l’ultime phase de cette importante joute nationale, alors que le second devra accepter sportivement le résultat final et se consacrer aux autres objectifs de la saison.
paru aujourd’hui sur Jeune Indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus