Accueil > Sports

Boulahdjilet, entraîneur de l’USM Sétif :“Retrouver la confiance d’abord”

jeudi 18 octobre 2007

Liberté : Peut-on savoir tout d’abord comment s’est faite votre venue avec Cheniti à la barre technique des Grenats ?

Boulahdjilet : Pour tout vous dire, personnellement, je ne m’y attendais pas. Ceci dit, lorsqu’on m’a proposé cette offre je ne pouvais la refuser. C’est avant tout l’appel du cœur, car c’est à l’USMS que j’ai appris à jouer.
D’ailleurs, pour le moment, mon collègue Cheniti et moi n’avons pas encore discuté de quoi que ce soit concernant les modalités du contrat ou le volet relatif à l’aspect
financier. Ceci dit, je suis honoré de revenir dans un club dont je suis fier d’en avoir porté les couleurs.

Voilà une semaine que vous avez pris vos nouvelles fonctions. Peut-on savoir sur quoi avez-vous axé votre travail au juste ?

Tout d’abord, on essayé de faire en sorte que le groupe soit mis dans les meilleures conditions, notamment psychologiques. Nous en avons fait une priorité pour le moment et ce, depuis notre prise de fonctions. Cela dit, nous n’avons pas omis également de travailler les autres aspects. Les joueurs ont, en tout cas, adhéré facilement à notre plan de travail. Nous ferons tout pour être fin prêts à la reprise de jeudi prochain.

Sincèrement, croyez-vous que l’USMS possède les ressources nécessaires pour sortir de cette impasse et revenir à la course à l’accession ?

Écoutez, nous avons convenu avec le président Zine Madani d’un délai de deux mois. Le temps de faire le point sur tout ce qui est relatif aux objectifs du club pour le restant du parcours de la saison.
Par ailleurs, il faut dire que dans cette équipe, il existe des éléments qui ne sont plus à présenter concernant leurs qualités. Ils ont perdu une certaine confiance en leurs moyens avec le début de la compétition. Nous allons tenter d’y remédier le plus vite possible. Moi, en tout cas, je reste confiant quant aux capacités de notre équipe pour rebondir.

Entretien réalisé par F. R. Liberté


Derniers articles