Accueil > Sétif profond

Maoklane : La fin d’un calvaire

mercredi 24 octobre 2007

Après une longue attente et des années de souffrance et de désagréments, les enfants de Aïn Margoum obligés, des années durant, de parcourir 12 km à pied pour rejoindre les bancs du collège ont, à leur grand bonheur partagé avec toute la population de la localité, regagné la semaine dernière le nouveau collège.

Les 480 élèves, de la première à la quatrième année moyenne qui suivaient leurs cours dans une structure de Maoklane, laquelle école ne souffrira plus de la surcharge vont, avec cette nouvelle acquisition, alléger le fardeau des parents à bout. La déperdition scolaire, qui faisait rage en ces endroits enclavés prendra, à l’occasion, un coup de massue. « Attendu depuis des décennies, ce nouveau CEM va atténuer nos problèmes financiers, les désagréments de nos enfants et la déperdition scolaire qui frappait nos filles, surtout », dira un père aux anges, à l’instar d’une fillette qui réplique : « Dieu merci, ce collège me donne l’occasion inespérée de poursuivre mes études, car mon père voyait mal qu’une fille puisse quotidiennement faire 12 km à pied .. ». Le sentiment de la fillette est partagé par bon nombre de ses camarades, heureux d’inaugurer un CEM doté de toutes les commodités et pouvant accueillir jusqu’à 600 potaches.

L. H. El Watan

Derniers articles