Accueil > Sétif profond

Histoire de guichet automatique

mercredi 24 octobre 2007

Devant permettre aux titulaires de comptes courants postaux (CCP) d’effectuer des retraits, sans recourir aux guichets, le plus souvent bondés, les distributeurs automatiques de billets, placés au niveau de la poste et du cyberespace de la capitale des Hauts-Plateaux, posent problème aux usagers, obligés de recourir aux réclamations, sans compter la perte de temps et d’argent. « La panne fréquente du réseau, qu’on ne domine toujours pas est, avec les erreurs commises par le guichet automatique de billets (GAB) qui « croque » les coupures de 200 DA, la principale cause des désagréments du client », nous confie, sous le sceau de l’anonymat, un agent d’Algérie-Poste de Sétif, qui ne manque pas de souligner que « des efforts sont entrepris pour améliorer les prestations et arriver, pourquoi pas, à zéro erreur ». En attendant les solutions idoines, certains clients et leurs billets sont toujours « coincés ».

El Watan

Derniers articles