Accueil > Sétif profond

Haïboura s’en va

mercredi 7 novembre 2007

Tonton Haïboura, figure emblématique de la capitale des Hauts-Plateaux, a tiré sa révérence.

Abderhmane Derabla alias « Païpi », le « circonciseur » aux 50 000 interventions, est parti. Le compagnon des défunts Dr Mostefaï Mohamed-Chérif et Dr Abdelkader Amrane va beaucoup manquer aux milliers d’enfants, candidats à une circoncision, facile et ludique. Aïn Fouara, qui a vu naître Ammi Abderahmane un certain 28 décembre 1930 est, à l’instar des ses concitoyens, triste de voir partir un autre monument qui a, par sa gentillesse, disponibilté, savoir-faire et patriotisme, inscrit son nom au panthéon de l’histoire de cette cité séculaire qui le pleure. « Circonciseur » depuis 1946 Païpi, qui a voué une partie de sa vie à la Révolution et une autre à la santé, est parti avec le sentiment du devoir accompli ; il fait partie de cette race d’hommes qu’on ne peut oublier aussi facilement. Tonton, qui ne se départait jamais de son légendaire sourire, laissera un grand vide difficile à combler, car il n’est pas donné au premier venu de remplacer un pionnier en tout point de vue.

K. B. El Watan

Derniers articles