Accueil > Sétif profond

Cours, les pieds dans l’eau

mercredi 7 novembre 2007

Les étudiants de l’université de Sétif suivent les cours les pieds dans l’eau. Les salles de l’ancien campus, l’institut de Français surtout, le restaurant universitaire et les amphithéâtres sont la proie des eaux. Partout ça ruisselle, et il pleut même sous les préaux. La moindre bruine annonce un chamboulement dans le programme. De nombreux enseignants refusent d’assurer les cours dans ces conditions lamentables. La réhabilitation de la structure, qui date de la fin des années 1970, s’avère impérative. Les enseignants comme les étudiants sont très nombreux à dénoncer la misère que vit l’université Ferhat Abbas de Sétif. « Il est quasi impossible de travailler dans pareilles conditions, lesquelles n’offusquent hélas pas les responsables de cette institution qui n’ont, comme vous l’avez si bien souligné à travers vos colonnes, d’yeux que pour le pôle d’El Bez », martèlent de nombreux enseignants empêtrés malgré eux dans la gadoue.

El Watan

Derniers articles