Accueil > Sétif profond

Quand l’ADE innove

dimanche 11 novembre 2007

Les habitants de la cité OPGI Amar Deggou, située à proximité du souk Abacha, ont été très étonnés de recevoir une correspondance de l’ADE leur intimant l’ordre de se munir de 1 000 DA pour payer de nouveaux compteurs.

En effet, l’entreprise a décidé, après avoir constaté que lesdits habitants ne payaient que 320 DA la facture d’eau et ce depuis leur installation, que les compteurs qu’elle leur avait fait payer étaient défectueux. Il faut rappeler que c’est la société elle-même qui les avait installés lors de la livraison des logements, il y a plus de deux années. « C’est une mascarade ! C’est l’ADE qui a installé ces compteurs et maintenant, il s’avère qu’ils sont défectueux ! Et bien sûr, c’est à nous de payer les bévues et les incompétences de la société ! C’est du vol ! », dénoncent les habitants de la nouvelle cité. A signaler que pas très loin, les résidents de la cité des 132 logements attendent toujours qu’on leur fournisse des compteurs individuels. Pour rappel, ces derniers se sont déjà plaint de payer une facture d’eau au forfait depuis des années, mais leurs doléances sont restées lettre morte. « L’ADE nous fait payer des factures illusoires. Des gens qui n’occupent pas leurs appartements paient 800 DA l’eau qu’ils ne consomment pas. Pourquoi n’installerait-t-elle pas des compteurs individuels ? », s’interrogent les habitants.

N. L. El Watan


Derniers articles