Accueil > Sétif profond

Des familles dans la rue

dimanche 11 novembre 2007

Quinze membres de quatre familles, qui vivotaient dans une Harat de la cité des Abattoirs se retrouvent, suite à leur expulsion samedi de leur gîte, dans la rue. Cette éjection, qui intervient à l’orée de l’hiver qui s’annonce rude, accentue les souffrances de ces familles qui occupaient les lieux depuis plus de 12 ans. Pour rappel, les personnes expulsées, qui versaient mensuellement entre 1 000 et 1 500 DA en guise de location de petites piaules (une seule chambre) dépourvues de la moindre commodité, ne savent plus à quel saint se vouer. Comme un malheur n’arrive jamais seul, ces citoyens doivent donc prendre leur mal en patience, d’autant que l’attribution des 30 logements sociaux, donnant en principe la priorité aux demandeurs occupant les habitations précaires ne sera, nous dit-on, effective que dans deux mois. En attendant cette date, qui pourrait être prolongée, les citoyens, encourant en cette période glaciale des maladies, interpellent le wali pour qu’il vienne à leur « secours ».

El Watan

Derniers articles