Accueil > Sétif profond

Les exilés d’Ennakhla de retour

mercredi 5 décembre 2007

Déserté à cause de l’insécurité générée par les années de braise, Ennakhla, village dépendant de la commune de Hammam Guergour, revit enfin. Les citoyens d’une bourgade à vocation agricole renouent avec le travail de la terre : « Une fois la sécurité instaurée et le calme revenu les citoyens, qui s’étaient réfugiés à Guergour, Bougaâ et Sétif, ont regagné leurs domiciles », dira l’un d’eux qui constate, à l’instar de ses concitoyens, les dégâts causés par la bête immonde. « Il est vrai que la vie reprend lentement ses droits, mais beaucoup reste à faire », ajoutera un autre, qui soulève la question de l’eau potable, l’une des plus importantes préoccupations de la population d’une dechra en butte, en outre, au problème du transport scolaire qui fait défaut, obligeant ainsi ses enfants à parcourir plus de 4 km à pied, pour rejoindre l’école.

El Watan


Derniers articles