Accueil > Sétif profond

Sit-in des travailleurs

dimanche 9 décembre 2007

Une cinquantaine de travailleurs de la briqueterie de Sétif ont observé, mercredi dernier, un sit-in devant le siège de la wilaya de Sétif.

Le collectif des travailleurs dénonce, par ce mouvement de protestation, les agissements du nouvel acquéreur de l’unité, privatisée en 2006. Ce dernier aurait, selon les mêmes travailleurs, mis la majorité d’entre eux au chômage technique. Les protestataires ont demandé à rencontrer le chef de l’exécutif pour dévoiler les agissements du nouveau propriétaire. Ce dernier opérerait dans l’irrespect total des conventions sociales, signées lors de l’acquisition de la briqueterie, car le cahier des charges stipulait la sauvegarde des postes de travail et l’activité de l’unité, le respect du programme d’investissement (l’apport de 9 milliards est toujours attendu) et la prise en charge des dettes de l’entreprise (6 milliards de déficit). Le propriétaire, passant outre la convention, a décidé de « liquider » le personnel, qui n’a pas perçu les salaires depuis trois mois, en prononçant le chômage technique, avec effet rétroactif à partir du 2 octobre 2007. A signaler que l’unité de production est à l’arrêt pour non-paiement des factures énergétiques. Les travailleurs, exaspérés, ont été finalement reçus par le chef de cabinet de la wilaya, qui a promis d’étudier la situation avec l’inspection du travail.

L. Hammachi El Watan

Derniers articles