Accueil > Sétif profond

Flambée des loyers à Sétif

mercredi 28 juin 2006

Pour la location d’un appartement du côté de la capitale des Hauts-Plateaux, c’est le parcours du combattant. Il suffit de faire un tour chez les agences immobilières qui prolifèrent comme des champignons pour constater l’envolée du loyer n’étant désormais plus à la portée de la classe moyenne. A titre d’exemple, un F3 est proposé entre 10 000 et 12 000 DA/mois. Pour certains initiés, l’approche de la saison estivale a quelque peu boosté les prix d’autant que de nombreuses familles du sud du pays (Biskra, El Oued, Touggourt, Bou Saâda) préfèrent passer leurs congés à Sétif, situé à 100 km de la mer. Ce qui est à l’origine de la hausse. Pour d’autres, le déséquilibre entre l’offre et la demande en est la cause. Cette deuxième hypothèse tient la route, car Sétif enregistre en matière de réalisation de logements un énorme déficit qui sera vraisemblablement résorbé par l’ambitieux programme des 30 000 unités, lancé par la wilaya.

El Watan


Derniers articles