Accueil > Economie

Détresse des artisans

dimanche 16 décembre 2007

Plus de 5 000 commerçants ont abandonné leur activité. Plus de 4 000 boulangers ont mis les clés sous le paillasson, et 2 000 artisans-bijoutiers se sont orientés vers l’informel. Les charges et les diverses impositions en sont la cause », déclare M. Boulanouar, chargé de la communication au niveau de l’union générale des commerçants et artisans algériens. Selon lui, l’informel a connu, ces dernières années, une croissance de 60%. « Plus de 80% des produits importés sont écoulés par les revendeurs à la sauvette qui activent à travers 500 marchés des quatre coins du pays », souligne notre interlocuteur. « Dans les années 1980 et 1990, la bijouterie, qui employait plus de 100 000 artisans, ne fonctionne actuellement qu’avec 20 000 », ajoute notre même interlocuteur, qui sollicite l’aide et l’implication des pouvoirs publics pour mettre un terme à l’hémorragie qui fait mal aux artisans.

El Watan


Derniers articles