Accueil > Sétif profond

Grogne autour de l’habitat rural à El Ouldja

dimanche 13 janvier 2008

La quiétude de la commune d’El Ouldja, dépendante de la daïra de Bir El Arch, a été « bousculée »par le mécontentement des citoyens, « exclus » des listes des 30 bénéficiaires de l’habitat rural.

Les contestataires ont adressé une réclamation au wali, l’exhortant d’ouvrir une enquête sur certains bénéficiaires, qui ne sont ni prioritaires, ni des cas sociaux. Les personnes déboutées citent en exemple un citoyen possédant un logement décent et qui vient, selon eux, d’en obtenir un autre. L’aboutissement de certains dossiers, dont le dépôt est récent, n’a pas échappé aux protestataires, surpris de savoir qu’un certain nombre de demandes, qui n’ont pas été transmises aux services agricoles pour étude, « somnolent » dans les tiroirs de la commune. Cette situation, bloque, disent-ils, plus de 100 familles à faibles revenus. « Après une longue attente sur des charbons ardents, les gestionnaires de ce volet tournent carrément le dos aux véritables nécessiteux, qui s’expliquent mal cette injuste manière de procéder », dira, non sans une certaines amertume, un citoyen qui sollicite, à travers ces colonnes, l’intervention du chef de l’exécutif, afin que ce dernier fasse de l’amélioration des conditions de vie des citoyens de zones rurales l’autre cheval de bataille de son plan d’action.

Azza R. El Watan


Derniers articles