Accueil > Sétif profond

El Eulma : Le marché à bestiaux déserté

mercredi 23 janvier 2008

Face à la hausse des droits de taxe, décidée par le percepteur, le marché à bestiaux d’El Eulma ne s’est pas tenu comme à son habitude. L’augmentation de la taxe de 50 DA par tête de bétail a provoqué la colère des maquignons, qui envahissaient le souk hebdomadaire. Cette décision, jugée injuste, leur a fait fuir les lieux, d’habitude ne désemplissant pas. Ce souk, qui attire, chaque semaine, une clientèle considérable et variée, était totalement désert dimanche dernier. Tout le cheptel a été transporté à El Hassi, dans les environs de Bir El Arch, où a eu lieu un marché improvisé. Les marchands de bétail ont opté pour cette solution en attendant une révision à la baisse de la taxe, excessive, selon eux. La sortie des maquignons, qui a défrayé la chronique au niveau des localités précitées, a fait l’objet de nombreux commentaires, et certains ont salué les instigateurs de l’opération.

N. L. El Watan


Derniers articles