Accueil > Sétif profond

El Eulma : Marché à bestiaux, l’épilogue

dimanche 3 février 2008

Le bras de fer, qui oppose depuis quelques semaines le percepteur des marchés d’El Eulma et les maquignons, vient de connaître son épilogue.

Suite aux instructions du wali de Sétif, la gendarmerie nationale est intervenue et a interdit la tenue du marché à El Hassi, non loin de Bir El Arch, obligeant ainsi les maquignons à regagner le marché d’El Eulma, mais sous réserve de revenir à l’ancienne tarification. Il convient de rappeler que suite à la hausse des tarifs d’entrée au marché, décidée de manière unilatérale par le percepteur, détenteur des droits de stationnement, les maquignons ont décidé de boycotter le souk et de tenir marché à El Hassi. Ce qui a fait la joie des habitants et des autorités de Bir El arch. A ce sujet, de nombreux commerçants font la remarque suivante, non sans amertume : « Si les choses persistent, tous les marchés d’El Eulma risquent de disparaître, y compris celui de Dubaï. Après le transfert du marché de vêtements à Tadjenanet, et celui des fruits et légumes à Chelghoum Laïd, il ne reste qu’un point noir, souk N’sa. Le percepteur fixe ses taxes selon son bon vouloir, et personne n’y peut rien, encore moins s’opposer à sa volonté ». Rappelons que les droits de place au souk ont été cédés au percepteur contre la modique somme de 131 MDA, cette année.

Sadek Djerdi, El Watan


Derniers articles