Accueil > Sports

Le sport au peigne fin

mercredi 6 février 2008

Plusieurs infrastructures sportives ont été inscrites dans le programme de la visite d’inspection du wali de Sétif, lundi et mardi, et qui a touché pas moins de 14 communes et 30 projets.

Un complexe omnisports sera réalisé à l’est de la ville de Sétif, près de la commune d’Ouled Saber ; il comprendra un stade de football de 50 000 places couvertes sur 53 ha, un centre nautique, une piscine olympique couverte d’une capacité de 3 000 places, une salle de gymnastique, une salle de musculation, un stade d’athlétisme de 10 couloirs, une salle omnisports d’une capacité de 5 000 places pour la boxe et le karaté, ainsi qu’un complexe de tennis. La totalité du projet occupera une assiette de 83 ha avec 2 parkings, dont l’un peut accueillir jusqu’à 5 000 véhicules. Le cahier des charges de cette grande infrastructure est à l’étude au niveau de la commission nationale des marchés, avant de désigner un bureau d’études pour la consultation et le lacement de l’avis d’appel d’offres de réalisation. A signaler que le nouveau stade a été inscrit sur décision du président de la République lors de sa dernière visite dans la wilaya de Sétif, en juin dernier. L’exécutif s’est, par la suite, rendu dans la commune de Beni Fouda, où une auberge de jeunes est en phase d’achèvement. A Djemila, une salle omnisports, dont le taux d’avancement des travaux est à 90 %, va permettre à l’équipe de handball, qui évolue en 1ère division, d’accueillir ses « adversaires » chez elle, au lieu de se déplacer, à chaque rencontre, sur la commune d’El Eulma. Une auberge de jeunes d’une capacité de 70 lits, pouvant accueillir les touristes qui viennent visiter le site historique de l’ex-Cuicul, n’a pas manqué d’attirer l’attention du premier responsable, qui a insisté sur le respect des délais. A Hammam Sokhna, les projets de réalisation d’un stade en gazon synthétique, d’une auberge pour les jeunes et d’un parc de loisirs et de détente, qui vont permettre aux visiteurs des thermes de profiter des lieux, ont été inspectés. Les localités de Beïda Bordj, Aïn Lahdjar, Aïn Azel, Ouled Si Ahmed, Aïn Oulmène, Béni Ourtilane, Harbil, Bougaâ, Amoucha, Aïn Oulmène et Aïn El Kebira ont, à leur tour, bénéficié de complexes sportifs de proximité et des OMS, ainsi que de stades de football, comme c’est le cas pour Bougaâ et Aïn El Kebira.

L. Hammachi El Watan


Derniers articles