Accueil > Sétif profond

Aïn El Kebira : Un enfant perd la vue

mercredi 6 février 2008

L’enfant Oussama O. de Aïn El Kebira, âgé de 11 ans, est désormais aveugle à cause d’une mauvaise prise en charge médicale.

Ses parents se sont rapprochés de nous pour crier leur rage et dénoncer la négligence de ceux qui seraient responsables de son état. La maman, en larmes, raconte comment son fils, victime d’un coup de poing dans l’œil, reçu dans la cour de récréation de son école, a perdu totalement la vue. Les médecins de Aïn El Kebira, son lieu de résidence, l’orientent vers le CHU de Béni Messous, où il sera opéré pour un décollement de la rétine. Quelques temps après l’intervention, la mère découvre une anomalie dans l’œil opéré. Les médecins, qui le consultent à nouveau, décident de transférer le gamin vers l’étranger. Après des mois d’attente et de lenteurs, les ophtalmologues français peuvent enfin, d’après la mère, réparer les bévues de leurs collègues algériens. Seulement, pour que la prise en charge soit efficiente, ils donnent un second rendez-vous au malheureux garçon. De retour en Algérie, et à cause des tracasseries des services administratifs du CHU de Béni Messous, Oussama ne peut retourner en France qu’après 9 mois. Et là, malheureusement, rien ne peut plus être fait ; le gamin perd son œil gauche. Quelques mois après, il perdra entièrement la vue. La mère, qui dénonce ce qui est arrivé à son petit garçon, à cause du laisser-aller et de la négligence des services hospitaliers, demande que justice soit faite et que les coupables soient punis.

Sadek Djerdi, El Watan

Derniers articles