Accueil > Sétif profond

El Oueldja : Des potaches sans professeur de français

dimanche 17 février 2008

Les élèves de 4 classes du CEM Mahmoud Bouteraâ, de la commune d’El Oueldja, attendent toujours l’affectation d’un enseignant de français. En effet, les potaches de 3 classes de 2e année moyenne et ceux d’une classe de 1ère année sont privés de cette matière depuis le début de l’année scolaire. L’enseignante affectée, à l’issue du concours de recrutement n’a, à ce jour, pas rejoint son poste, et aucune mesure n’a été prise pour la remplacer et remédier à ce manque. Les uniques victimes de cette situation, pour le moins déplorable, sont les jeunes collégiens des quatre classes. Les réclamations des parents d’élèves n’ont pas pu, non plus, faire bouger les responsables, que cet état de choses ne semble nullement inquiéter.

A. R. El Watan


Derniers articles