Accueil > Sétif profond

Suite au décès d’un étudiant à Sétif : La résidence universitaire Lamine Debaghine saccagée

lundi 18 février 2008

La cité universitaire Lamine Debaghine de l’université Ferhat Abbas de Sétif a fait, dans la nuit de samedi, l’objet d’actes de vandalisme perpétrés par des étudiants en colère.

Ces actions, qui se sont poursuivies jusqu’à une heure tardive de la nuit (1h), ont été déclenchées par des résidents en furie, suite au décès d’un étudiant terrassé par une crise d’asthme aiguë. Les étudiants qui ne décolèrent pas pointent un doigt accusateur vers les gestionnaires de la résidence qui ne disposaient pas au moment où la crise était à son paroxysme d’une ambulance et qui n’ont, selon eux, rien fait pour secourir leur camarade qui a rendu l’âme au CHU de Sétif. La triste nouvelle a non seulement mis en émoi les étudiants de la résidence implantée au deuxième pôle universitaire d’El Bez, mais a accentué leur courroux qui s’est soldé par d’importants dégâts matériels. Le dispensaire (ou salle des soins) de la cité a été incendié. Les équipements et médicaments ont été dérobés. La direction des œuvres sociales réfute les accusations des étudiants, estimant que le défunt qui a été pris en charge à deux reprises (jeudi et vendredi) est décédé en présence de son père.

K. Beniaiche, El Watan

Derniers articles