Accueil > Culture

Mouvement à la maison de la culture

mercredi 27 février 2008

Dans le cadre de son programme de formation continue, la maison de la culture Houari Boumediene de Sétif connaît une activité régulière.

De nombreux ateliers accueillent, en permanence, des adhérents venus de tous les horizons. L’atelier de danse en comptabilise 60, le théâtre avec 45 est le terrain de prédilection des associations et coopératives, nombreuses dans la capitale des Hauts-Plateaux. L’atelier de dessin, lui, est ouvert à 12 enfants, alors que ceux de musique, eux non plus, ne sont pas en reste : 80 adhérents pour la guitare et le piano et des troupes de musique moderne et andalouse. Les clubs d’informatique (initiation pour enfants) et d’Internet intéressent aussi le public. La bibliothèque de la maison de la culture connaît une grande affluence, surtout de la part de lycéens et universitaire. Avec ses 23 000 ouvrages (15 000 en arabe et 8 000 en diverses autres langues), on y compte 200 adhérents permanents. Dans le cadre d’un partenariat entre les associations culturelles, la direction de la culture de la wilaya de Sétif, et dans le souci de rapprocher la culture des populations les plus éloignées du chef-lieu de la wilaya, la maison de la culture Houari Boumediene décentralise les diverses activités culturelles. Durant l’année 2007, et dans le cadre de la manifestation Alger, capitale de la culture , la structure n’a pas chômé. Chaque week-end, elle ouvrait ses portes aux différents spectacles organisés. Il convient de signaler que les enfants ne sont pas oubliés, puisque, et c’est devenu une habitude, chaque vendredi matin, un spectacle pour enfants est organisé avec des clown, de la magie…Il semblerait que des travaux de réhabilitation des lieux soient lancés prochainement, aussi, la seule salle de spectacles de la ville de Sétif digne de ce nom risque de fermer, et pour un bout de temps. Quelle serait l’alternative ?

Nabil Lalmi
El Watan


Derniers articles