Accueil > Sétif profond

Le geste de la wilaya

dimanche 13 avril 2008

Une première dans les annales des relations entre les autorités locales et la presse nationale marquées, le plus souvent, par l’incompréhension, la défiance, et surtout les conflits qui se terminent fréquemment devant les tribunaux.

Plus de vingt-quatre journalistes exerçant à Sétif ont été conviés par la wilaya à assister à la rencontre devant opposer l’ESS à la formation d’El Djeïch, qui aura lieu le 15 avril au Caire. L’initiative, qui a fait énormément plaisir à la corporation, peut être un facteur déclenchant dans l’amorce de nouveaux rapports entre l’exécutif et les gens de la presse dont la vocation est d’informer. « Le geste de la wilaya fera date. Cette virée permettra, sans nul doute, aux confrères de consolider les liens et de passer des jours ensemble, loin du stress d’un métier aussi noble qu’usant », dira Zohir Charef d’El Khabar ayant, à l’instar des autres confrères, beaucoup apprécié l’action soutenue par des opérateurs et amis de la presse, nombreux dans la ville de Aïn El Fouara. « L’initiative du wali, qui précède de quelques jours la célébration de la journée mondiale de la liberté d’expression, n’est ni plus ni moins qu’un geste de gratitude et de reconnaissance du chef de l’exécutif envers la presse locale ayant, par des critiques, remarques et articles ne souffrant, le plus souvent, d’aucune complaisance, participé à l’essor de la wilaya, devenue un chantier à ciel ouvert », dira Hamouda Laïdaoui, chargé de la communication de la wilaya, qui espère que la louable l’initiative de Sétif fera tache d’huile ici et là, au bonheur des enfants de cette belle et féconde Algérie.

Leïla Benani , El Watan


Derniers articles