Accueil > Sétif profond

Touristes français à Aïn El Fouara

dimanche 4 mai 2008

Une trentaine de touristes français sont arrivés, jeudi dernier, à Sétif, 3e étape du circuit touristique concocté par l’agence Yousr voyage de Sétif.

En effet, après Alger, où le groupe est arrivé mardi 29 avril, puis Béjaïa où ils sont arrivés par les gorges de Palestro et Bouira, et après avoir visité le Mont Gouraya, le Cap Carbon et surtout les Gorges de Kherrata, ces anciens appelés, qui ont passé leur service militaire dans l’est de l’Algérie durant les années 1950, font escale dans la capitale des Hauts-Plateaux. Vendredi, ils ont rendu visite au site de Cuicul (Djemila) avec déjeuner sous chapiteau, avant de prendre la route de Constantine, Batna et Biskra. La mosquée de l’Emir Abdelkader, la ville romaine de Timgad, Arris, Belhioud, les Gorges de Thiganimine , Tkout, l’Oasis de Tolga, les balcons du Ghoufi et la palmeraie de M’chouneche seront les points de chute de ces touristes qui reviennent redécouvrir ce beau pays où ils ont passé une partie de leur jeunesse. Le retour sur Sétif se fera au 8e jour du périple et de l’aéroport du 8 Mai 1945, le groupe s’envolera pour Alger. Pour le responsable de l’agence de voyage, Nadhir Zitouni, qui organise ce circuit pour la 4e année consécutive, cette initiative est l’occasion de redonner un nouvel essor au tourisme en Algérie et une nouvelle image du pays, longtemps fui par les visiteurs, mais surtout de faire redécouvrir la variété et la diversité des sites et emplacements touristiques algériens. De nombreux groupes sont sur la liste d’attente dans l’espoir de faire partie des personnes inscrites à ce circuit. Jacques Jardon, chef du groupe et initiateur du programme, dira : « Ce voyage n’a aucune connotation politique ». Tous ces touristes sont très satisfaits de leur périple, et surtout de l’accueil dont ils ont eu droit. « Les populations des zones enclavées nous accueillent avec une hospitalité extraordinaire ». Et d’ajouter : « L’Algérie est un pays qui se développe ; beaucoup d’efforts sont faits dans le domaine du tourisme en vue d’améliorer les structures d’accueil et aussi de donner du bonheur aux gens qui viennent visiter ce beau pays. Cela permet aussi de développer les relations très particulières qui existent entre l’Algérie et la France. ». Un kinésithérapeute de 76 ans, qui accompagnait le groupe de 49 touristes venus l’année dernière, a réalisé un film dans lequel défilaient des paysages de toute beauté, rencontrés tout au long de cette virée touristique de 1 600 km.

Nabil Lalmi El Watan

Derniers articles