Accueil > Santé

Santé de proximité : La scoliose à l’étude

mercredi 21 mai 2008

L’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Sétif, en collaboration avec la direction de la santé et de la population (DSP) a organisé, avant-hier, une journée de formation pour le personnel médical des unités de dépistage scolaire (UDS) de la wilaya.

Le thème de cette journée de formation continue était « La scoliose », cette déformation de la colonne vertébrale fréquent chez l’enfant, et aux séquelles importantes, tant au niveau psychologique que celui fonctionnel. Selon le docteur Sedjel, médecin spécialiste de l’EPSP de Sétif « en Algérie, on a peu de données sur l’étendue de cette pathologie, fréquente dans le monde ». Le ministère de la santé, de la population et des ressources humaines a donc décidé de lancer un programme national de dépistage de la scoliose en milieu scolaire. Ce programme, entamé au mois de janvier 2008, implique surtout les médecins de santé scolaire exerçant au niveau des UDS, lesquels sont sensibilisés sur l’ampleur et la gravité de cette pathologie. Par ailleurs, 80 praticiens de santé publique ont assisté à l’opération de préparation du programme qui vise à identifier et à recenser les enfants atteints de scoliose et à mettre sur pied une politique de prise en charge des scoliotiques, dont le taux mondial moyen est de 2%. Une étude du Pr. Kaced, présentée au 3e congrès maghrébin de santé scolaire, qui s’est tenu en février 2008, a fait ressortir une prévalence de 2,38 % pour l’Algérie. Durant l’opération de dépistage, qui s’est effectuée au 1er trimestre 2008 par les équipes des UDS de la wilaya de Sétif, 113 cas suspects auraient été enregistrés. Une prédominance chez les filles est notée aussi. A ce sujet, le Dr Tebbal, médecin spécialiste à l’EPSP de Sétif expliquera que « 80 % des cas de scoliose sont idiopathiques (sans cause connue), alors que les 2 % restants sont partagés entre les maladies héréditaires des muscles, des os et de la moelle épinière ou encore des atteintes neurologiques, telles l’IMC (infirmité motrice cérébrale) ». Et d’ajouter en outre que le port du cartable peut favoriser l’apparition d’attitudes scoliotiques chez les élèves à cause de la forme inadaptée et de la charge pondérale. Une prise en charge précoce est nécessaire. « Il faut songer à codifier cette prise en charge et à former les médecins généralistes dans ce sens, pour un suivi chirurgical ou orthopédique », expliquera le Dr Hamadi, médecin rééducateur à l’EHS de Ras El Ma. Il faut signaler que seul un centre d’appareillage privé s’investit dans cette prise en charge au niveau de l’est algérien ; il s’agit, en l’occurrence, du centre d’appareillage orthopédique « Prothesia ». Donc, dans le cadre de ce programme national, l’EPSP de Sétif est en train d’engager un programme qui fera bénéficier les autres établissements de la wilaya et les UDS d’équipements de diagnostic et des spécialités disponibles au niveau de l’UDS centrale. Selon le directeur de l’EPSP Sétif, la création d’une coordination ouvrira la voie à un travail de réflexion, d’enquête et de recherche dans le domaine de la santé, bien entendu, avec la participation du CHU.

N. L. El Watan


Derniers articles