Accueil > Sétif profond

Etablissement hospitalier de Aïn Azel : Grogne du syndicat

mercredi 18 juin 2008

L’union locale de l’UGTA de la commune de Aïn Azel proteste contre le licenciement d’une dizaines d’employés, par le DG de l’établissement hospitalier de Aïn Azel, qui a ouvert ses portes il y a moins de 19 mois.

La section syndicale, dans une correspondance dont nous détenons une copie, dénonce les agissements du responsable ; ce dernier est également accusé d’entraver l’installation du syndicat au niveau de la nouvelle structure hospitalière par tous les moyens possibles. Des travailleurs candidats ont été mutés à Aïn Oulmène, et la Kasma locale du FLN n’a pas manqué de soutenir le syndicat et les travailleurs licenciés. En outre, les citoyens se plaignent de la mauvaise qualité des prestations offertes par l’établissement. Après des journées d’attente, ils sont nombreux à rentrer chez eux sans avoir eu droit à une consultation. De son côté, le directeur général de l’EH a assuré n’avoir licencié aucun travailleur, il s’agit seulement du retour de travailleurs détachés, lors de la mise en service de la structure, à leurs postes d’origine. Ayant réalisé son autonomie et assuré le recrutement de plus d’une centaine d’employés, toutes spécialités confondues, l’hôpital de Aïn Azel a rendu 10 travailleurs à leur structure initiale, quand à la section syndicale, les travailleurs, détachés pour la plupart, sont déjà adhérents à la section de l’hôpital de Aïn Oulmène et donc la législation ne les autorise pas à adhérer à un autre syndicat. Les patients ont tout à fait le droit de réclamer des prestations et de protester contre toute forme d’entrave. Un directeur de garde et un surveillant médical sont à la disposition du citoyen pour enregistrer toute plainte ou réclamation. A signaler qu’à l’EH de Aïn Azel, 6 interventions chirurgicales se font au quotidien, et le personnel renforcé par 20 spécialistes, ce qui devrait améliorer le niveau des prestations. Depuis sa création, il y a 19 mois, l’établissement est exploité de manière efficace, selon le directeur des finances.

Par Azza R. El Watan

Derniers articles