Accueil > Sétif profond

Béni-Ourtilène regarde ailleurs

lundi 28 juillet 2008

En se référant aux données statistiques établies par les services de la D.P.A.T., la commune de Béni-Ourtilane occupe la 34e place dans la wilaya de Sétif, avec une population de l’ordre 12.022 habitants sur 1.299.116 habitants, soit 1,05% . La montagne de Béni-Ourtilène, rude, très peuplée, est aussi originale par son écologie que par son peuplement. Certaines forêts d’oliviers, de chênes, de chênes-lièges conservent encore une fière allure, mais la dégradation des versants progresse à un rythme inquiétant. La mise en valeur de la montagne est fondée sur l’arboriculture (oliviers, figuiers), des cultures dérobées (fèves, lentilles, pois chiches), parfois des céréales. Ces ressources traditionnelles ont toujours été insuffisantes, et le recours à l’émigration est une très ancienne tradition. Mais la montagne s’est profondément transformée en quelques décennies. Le mouvement migratoire s’est ralenti, la région riche de son histoire retient mieux ses habitants. L’exode vers l’étranger est relayé par une migration interne vers les grandes villes du pays et surtout par des migrations de travail vers la ville de Sétif et ses périphéries industrielles. Les revenus de l’émigration à l’étranger sont devenus secondaires. L’industrialisation a pénétré les vallées de la montagne de Béni-Ourtilène. Les zones industrielles de Sétif et d’El-Eulma, pour ne citer que celles-là, sont désormais équipées.

par Zacharie S. Loutari, Le Quotidien d’Oran


Derniers articles