Accueil > Sétif profond

Ain Azel : Ruine et désolation au jardin public

lundi 28 juillet 2008

Le jardin public de la commune de Aïn Azel, unique espace vert et de villégiature jusque-là, connaît une situation dramatique de désolation et d’abandon.

La population locale s’en plaint et dénonce cet état de fait. Ce seul espace vert de la localité en était la fierté. Actuellement, le lieu est devenu un endroit désertique de désolation et de ruine. Ni les bancs, ni les lampadaires ne tiennent en place ; ils sont même devenus un véritable danger pour le public. Il n’ y a pas longtemps, une fillette a été électrocutée non loin d’un des lampadaires se trouvant à l’intérieur du jardin. Une prise en charge immédiate et urgente est absolument nécessaire pour remettre les choses en place. La végétation et les arbres surtout portent encore les séquelles d’une agression sauvage contre la nature en général et sur les espaces verts en particulier, dans la commune de Aïn Azel. Parler d’aménagement dans ces circonstances est pure utopie. Depuis sa création, le jardin n’a bénéficié d’aucune opération d’entretien, de réhabilitation ou de quoi que ce soit d’autres. Certains jeux, destinés aux enfants et datant des années 1970 et 1980, sont devenus une véritable menace pour les bambins. Tout cela se passe au niveau du jardin public de Aïn Azel, alors qu’il n’existe aucun autre lieu de loisirs et de détente pour les familles. Notons aussi le transfert du souk quotidien vers ce jardin. L’activité du marché accentue la ruine et la dégradation des lieux. Et là, l’on est en droit de s’interroger sur les milliards investis dans des « opérations d’aménagement », alors que rien n’est fait pour préserver ce qui existe déjà !!

Par Azza R. El Watan

Derniers articles