Accueil > Sétif profond

Colère d’une mère

mercredi 10 septembre 2008

C’est une mère de famille, à la douleur incommensurable et au malheur indescriptible, qui a pris contact avec nous.

Son seul désir, son seul objectif est de dénoncer le double assassinat de son fils de 16 ans, Abdelghani. En effet, le 27 janvier 2008, son enfant, collégien au CEM Zighmi de la cité des 750 logements, a été assassiné à l’arme blanche par l’un de ses condisciples, suite à une altercation entre adolescents. Un enfant est mort et un autre a tué. La justice devant suivre son cours, la mère conteste la requalification des faits. En effet, de « meurtre avec préméditation », l’acte, qui a coûté la vie à Abdelghani, s’est transformé, au terme de l’instruction, en « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort ». Pourquoi ce changement ? Pourquoi cette requalification qui a permis au tueur adolescent de s’en sortir avec 2 ans et demi pour son acte criminel. La maman de la victime conteste cette décision de justice qui a fait que son fils a été assassiné à deux reprises, une fois par son camarade de classe et l’autre par « les tractations commerciales de la famille influente de ce dernier ». Dans une lettre au ministre de la Justice, Garde des sceaux, Mme M. H., mère éplorée et éperdue, demande justice pour son fils qu’elle ne reverra plus, et l’ouverture d’une nouvelle enquête, tout en espérant que le verdict soit révisé. Un appel auprès de la cour suprême a été fait et la mère attend d’être rétablie dans son droit par la justice algérienne.

N. L. El Watan

Derniers articles