Accueil > Sports

MC EL-EULMA : Mustapha Sebaâ jette l’éponge

mardi 16 septembre 2008

La lune du miel entre Mustapha Sebaâ et le MCEE n’a duré que l’espace d’une intersaison et cinq journées de championnat. Depuis dimanche, le couple s’est résolu à une séparation à l’amiable.

« Effectivement, après une réunion avec le président Bouden, nous avons décidé d’un commun accord de rompre le contrat », dira le jeune technicien avant d’enchaîner : « J’ai senti une immense pression qui pesait sur les épaules du président, certainement celle des supporters. Nous ne sommes pas mis d’accord sur l’impossibilité de poursuivre le travail et fort logiquement, le premier fusible à faire sauter est celui de l’entraîneur. » Pourtant, Sebaâ avait déjà prévenu ses responsables durant la préparation d’intersaison que l’équipe connaîtra des moments difficiles durant l’entame de la saison. « Dans mon plan de travail, j’avais prévu une période de transition. Le président ainsi que mon adjoint étaient au courant. Pour une formation qui atteint la division une pour la première fois de son histoire, il fallait passer par une période d’adaptation qui s’étalera de la première journée jusqu’à la sixième. Les dirigeants m’ont toujours soutenu et assuré que l’objectif principal est le maintien parmi l’élite. Je trouvais leur ambition logique », poursuit Sebaâ. Ce dernier trouve que son bilan à la barre technique du MCEE n’est pas du tout médiocre. « Hormis les changements effectués au niveau de la composante durant l’intersaison, l’effectif que j’ai hérité n’avait pas une grande expérience de la division une, exceptés deux voire trois éléments. Malgré cet état de fait, nous avons pu marquer six buts en cinq journées et nos défaites étaient dues à l’inexpérience. Nous avons produit du beau jeu. Je pense que la faille est d’ordre psychologique. Nos joueurs géraient mal leurs ressources mentales, et cela se répercutait sur les résultats ». Mustapha Sebaâ conclura son intervention en faisant part de sa déception : « Je ne vous cache pas que je suis déçu par cette séparation car j’avais entamé un travail dont je ne récolterais pas les fruits. Toutefois, je tiens à remercier le président pour son honnêteté et sa franchise. » Au sujet de son avenir, l’enfant de Guyotville, déjà sollicité par quelques formations, souhaite prendre du recul avant de rebondir sur les terrains de football.

A. A. Le Soir d’Algérie


Derniers articles