Accueil > Sétif profond

Délabrement avancé

dimanche 28 septembre 2008

Les habitants du batiment A1 de la cité des 40 logements STWS de Sétif qui est située en face du marché couvert, se plaignent de l’ignorance et du mépris qui sont opposés à leurs réclamations face à l’état de délabrement avancé de leur immeuble.

Le mur, côté entrée principale, a été gravement endommagé par les frottements, les grattages multiples et les inscriptions diverses qui sont l’œuvre des jeunes qui « naviguen » à longueur de journée autour de l’immeuble. Le trottoir a été saccagé par les commerçants installés au rez-de-chaussée pour cause de raccordement aux réseaux de gaz et d’eau potable. Seulement, ils refusent de réparer les dégâts qu’ils ont causé, prétextant avoir payé des droits à l’APC. Cette dernière semble s’en soucier comme de sa première paire de chaussettes.

Patrimoine locatif de l’OPGI, occupé par des cadres, médecins hospitaliers, ingénieurs …cet immeuble donne une piètre image de la gestion de ce patrimoine. Qui doit prendre en charge ces travaux de réhabilitation ? L’APC, l’OPGI ou personne ? De nombreuses plaintes et réclamations ont été envoyées aux différents services, mais l’écho tarde à revenir…

Par Nabil Lalmi El Watan

Derniers articles