Accueil > Sports

Championnat national de volley-ball (poule centre-est) : MB Béjaïa 3 – ITR Sétif 0

jeudi 20 novembre 2008

MB Béjaïa est parvenue, lundi passé, à sa salle fétiche Amirouche à arracher une précieuse victoire devant les sétifiens de l’ITRS. Un adversaire jeune, résolument combatif qui ne s’est pas déplacé à Béjaïa en bête expiatoire. Théoriquement, tout présageait que les poulains du duo Imloul-Mebarki allaient facilement venir à bout de l’adversaire du jour. Mais faute d’avoir trop compter et pour avoir sous estimé les noir et blanc, les verts ont sombré dans la facilité et laissé des plumes.
Si le premier set a été facile pour les camarades de Benmansour qui l’ont arraché haut la main à (25-14), ce n’était pas le cas pour le second, où les Sétifiens sont revenus à charge. Ils ont failli renverser la vapeur, si ce n’était le retour en force de l’excellent Azem qui a pu aux derniers coups, égaliser, donner l’avantage et arracher difficilement le set.
Le troisième set était le remake du premier, où le maréchal sentant le relâchement de l’adversaire gagna à tous les coups et pu s’adjuger le set (25-18) et le match à (3-0).
L’avantage des points glanés lors du premier et troisième set sera certainement dans le classement final quand on sait que les jeux sont désormais serrés dans cette 4e journée.
Une journée où l’Etoile de Sétif dégomme le NRBBA et le surclasse pour s’asseoir sur le fauteuil. Les Béjaoui occupent une deuxième place ex aequo. L’ITRS chute à la quatrième place, alors que l’olympique El Kseur (exempt), restera à la 5e place.
Les jeux n’étant pas encore faits, ils resteront ainsi serrés pour déterminer les trois équipes qui évolueront dans les plays-off.
Dans l’autre pool, c’est le MCA, le PO Chlef qui dominent, alors que l’USM Blida vit une crise sans précédent. Un club qui menace forfait, alors qu’il restera l’une des grande écoles qui a toujours animé cette discipline.

B.-M. O. La Nouvelle République


Derniers articles