Accueil > Sétif profond

Histoires d’eau et d’Internet

mercredi 3 décembre 2008

Et c’est reparti ! Algérie Télécom et l’Algérienne des eaux reviennent à leurs « bonnes » habitudes. Ces deux entreprises leaders, la première dans la communication et la seconde dans la distribution de l’eau potable, font encore subir de nombreux désagréments à leur clientèle.

La première n’arrive même plus à assurer la connexion Internet à ses abonnés, qui paient quand même des prestations qu’ils n’ont pas (façon d’apprendre aux Algériens à jeter l’argent par les fenêtres), et la seconde « s’amuse » encore à creuser la chaussée partout dans la capitale des Hauts-Plateaux pour réparer ou installer son réseau, alors qu’il n’y a pas si longtemps, deux ou trois mois, elle avait procédé aux mêmes travaux.

Il se trouve à présent que l’ADE choisit d’exécuter ses « réparations » par temps pluvieux, ce qui donne des crevasses gorgés d’eaux de pluie et pleines de gadoue, dans lesquelles les citoyens pataugent. Bien sûr, la population n’a besoin d’aucune justification, encore moins d’explication de la part de ces entreprises qu’elle paie rubis sur l’ongle !

Par Nabil Lalmi El Watan

Derniers articles