Accueil > Sétif profond

Déboires des internautes

mercredi 4 février 2009

Cela n’en finit pas ! Les souffrances des clients d’Algérie Télécom perdurent. S’abonner à Internet relève du parcours du combattant, alors quele service est payé rubis sur l’ongle.

Tous les abonnés regrettent d’avoir placé leur confiance en des opérateurs qui ne se soucient pas de leur clientèle. La connexion déficiente, la faiblesse du débit, la non-disponibilité de l’appareillage (modems et autres)…tout cela dure depuis des années, et ne semble pas près d’être réglé. A ce propos, ils sont nombreux les citoyens à s’écrier : « C’est impossible, que se passe-t-il chez Algérie Télécom ? Nous payons pour des périodes d’exploitation et nous n’avons droit qu’au vide absolu. L’on passe un temps fou à tenter de se connecter sans y arriver, et personne ne s’en soucie ! » Selon des cadres de l’entreprise, qui veulent garder l’anonymat, le matériel et les compétences humaines sont là, disponibles et prêtes à régler la situation, c’est-à-dire à augmenter le débit et le nombre d’abonnés, en plus de donner la chance à tous les Sétifiens d’avoir Internet, mais… !

Par ailleurs, le citoyen qui se déplacerait au niveau des bureaux d’Algérie Télécom (unité de Aïn Fouara) serait choqué de voir comment fonctionnent les choses. Sur cinq ou six positions, seule une ne désemplit pas ; c’est celle destinée à Internet, où la chaîne des clients est longue, qui sont là à faire des réclamations, à savoir pourquoi payent-ils des prestations qu’ils n’ont pas ? Aucune réponse ! Il faut cependant reconnaître, au passage, le courage des agents de ladite agence au vu des conditions « climatiques » dans lesquelles ils travaillent, surtout par ces temps de froid intense. L’espace est trop grand et mal chauffé.

Par N. L. El Watan


Derniers articles