Accueil > Economie

Dilapidation de deniers publics : Détournement de 300 milliards à l’Eriad-Sétif

mercredi 26 juillet 2006

La section de recherches de Biskra vient de boucler une enquête liée à un important détournement commis par un groupe de clients bénéficiant de complicités au plus haut niveau.

Décidément, les affaires de dilapidation de deniers publics se suivent, mais ne se ressemblent pas dans les faits.

Quant à la méthode, elle semble commune à tous les coups s’agissant, notamment, de l’usage de prête-nom. À Biskra, la section de recherches dépendant du groupement de wilaya vient de boucler une enquête liée à un important détournement causant un préjudice financier de plus de 300 milliards de centimes commis par un groupe de clients et dont sont complices au plus haut niveau des responsables de groupe Eriad-Sétif. Les éléments de la section de recherches, aidés par une équipe de spécialistes en criminalité financière, ont, en effet, remonté la filière pour découvrir que derrière le grave préjudice, il y a le nom de l’ex-P-DG d’Eriad-Sétif, ainsi que celui des cadres supérieurs des directions régionales de Biskra, M’sila et Tiaret.
Agissant donc sur informations, les enquêteurs sont arrivés à conclure que des spéculateurs, jouissant d’une large complicité des cadres concernés, utilisaient des prête-noms pour acheter des produits alimentaires fabriqués par Eriad-Sétif sans payer le moindre centime. Pour les seuls trois clients, on estime à 180 milliards de centimes le coût de la marchandise sortie des dépôts de l’importante entreprise sans payement.
Plusieurs personnes, dont les nom ont été utilisés dans les registres du commerce, ont été surprises par les agissements du groupe. Avec le déclenchement de l’enquête, l’ex-P-DG d’Eriad-Sétif a été relevé de ses fonctions.
Selon les informations recueillies auprès de la Gendarmerie nationale, l’enquête préliminaire a identifié 4 clients et l’ex-P-DG d’Eriad-Sétif placés sous contrôle préliminaire alors que l’ex-DG de la minoterie d’El-Kantara (Biskra) et une cinquième client sont en fuite.
Le procureur de la République près le tribunal de Biskra a ordonné une instruction qui dévoilera certainement d’autres éléments liés à cette affaire qui risque de mettre au jour d’autres détournements. Les mis en cause ont été présentés devant la justice lundi dernier.

Ali Farès

Liberté


Derniers articles