Accueil > Sétif profond

1 000 nouveaux postes pour l’éducation

samedi 29 juillet 2006

Le secteur de l’éducation nationale, dans la wilaya de Sétif, vient de bénéficier de 770 postes pédagogiques dans les différents paliers de l’enseignement. “Jamais la wilaya de Sétif n’a bénéficié d’autant de postes depuis l’indépendance”, s’est réjoui le chef de service du personnel de ladite direction. 250 autres postes ont été répartis sur les différentes fonctions et grades administratifs.

En effet, le déficit chronique enregistré en matière d’encadrement pédagogique et administratif sera atténué d’ici à quelques années. Cela permettra de mettre fin au phénomène de la suppléance qui prend de l’ampleur et qui n’arrange pas les affaires des apprenants. “Le recrutement permettra une certaine stabilité au niveau des établissements scolaires et contribuera à l’affinement de notre enseignement et notre rendement. Même les suppléants qui remplissent les conditions auront une situation stable”, affirme un directeur de CEM dans le nord de la wilaya.

Notons que le déficit en matière d’enseignants, tous cycles confondus, est dû au départ en retraite de centaines de professeurs. Ces derniers n’ont pas été remplacés au point que des enseignants de français dans le cycle primaire se sont retrouvés avec un volume horaire de 20 à 28 heures par semaine. Ceux des autres matières dans le cycle moyen souffrent du même problème. L’année écoulée, le département de Benbouzid a ouvert plus de 150 postes budgétaires. Cette année, les cycles primaire et moyen se sont taillé la part du lion, avec 595 postes. Rappelons que le secteur de l’éducation à Sétif est encadré par 6 371 administratifs et 17 200 enseignants et professeurs. D’ici à la fin de l’année, la Direction de l’éducation de la wilaya comptera 24 500 travailleurs.

Faouzi Senoussaoui

Liberté

Derniers articles