Accueil > Sétif profond

Grève des pharmaciens à Sétif

lundi 7 août 2006

Le mot d’ordre de grève lancé le 24 juillet 2006 par le collectif des pharmaciens d’officine de la wilaya de Sétif a été largement suivi par la majorité des pharmaciens des hauts plateaux sétifiens qui ont baissé rideau hier.

Ce débrayage d’une journée intervient suite à la résiliation par la CNAS de la convention liant celle-ci à Chelili Mehdi, président du bureau de wilaya du Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo). Les grévistes considèrent cette décision injuste et arbitraire. Elle a été, selon eux, prise à l’encontre d’un syndicaliste dont le tort est d’avoir, disent-ils, défendu les intérêts de la corporation. « Dans le cas où la CNAS de Sétif ne revoit pas sa position vis-à-vis du collègue, la corporation est plus jamais décidée à hausser le ton. Un autre débrayage d’une semaine n’est pas à écarter pour la fin août », dira un pharmacien, estimant que la grève a atteint le taux de 95%, soit plus de 205 officines sur les 272 que compte la wilaya ont mis les clés sous le paillasson. Soulignons, par ailleurs, que le bureau du Snapo section de Sétif est gelé par la direction nationale.

Leïla Benani
El Watan


Derniers articles