Accueil > Sports

ESS – USMA : Sétif confirme sa bonne santé

vendredi 8 septembre 2006

Dans une ambiance exceptionnelle et devant un public record, l’USMA, malgré les efforts méritoires de Bilal Dziri, n’a pas pesé bien lourd face à une équipe sétifienne déterminée, volontaire et bien en place.

Maîtres de l’entre-jeu grâce aux efforts incessants de la paire Keïta - Harkas, utilisant à bon escient le tempérament offensif des deux arrières latéraux Rahou et Yekhlef, les protégés de Rachid Belhout n’ont pas laissé beaucoup de champ à leurs adversaires dont les rares tentatives se sont à chaque fois heurtées à un remarquable Hadjaoui.

Les gars de Soustara doivent cependant encore maudire la 26’, lorsque Dziri, absolument seul, se fera contrer de manière irrégulière, au-delà des 18 mètres, par le keeper sétifien sans que l’arbitre ne bronche. Mais il faut dire que jusqu’à cet instant, ce sont les Sétifiens qui firent l’essentiel du jeu, ratant de peu et à plusieurs reprises l’ouverture du score, notamment par Yekhlef (3’) et Amirat (9’). Les Algérois tiendront bon jusqu’aux arrêts de jeu de la première période lorsque Ziaya, jusque-là transparent, ravira la vedette à tout le monde en réussissant un but d’anthologie : crochet intérieur, dribble du pied droit et tir du gauche en pleine lucarne. Un véritable petit chef-d’œuvre !

Ce but concédé juste avant le coup de sifflet de l’arbitre infligera un coup sévère au moral des camarades de Ammour, méconnaissable, qui accuseront le coup, se montrant incapables d’inquiéter dangereusement l’arrière-garde sétifienne où la paire centrale Maïza-Benchadi se montra intraitable. Pourtant, Bilal Dziri, meilleur joueur algérois, sera à deux doigts de réussir un joli coup à la 60’ en adressant un terrible tir que Hadjaoui détournera au prix d’une superbe envolée. Les usmistes venaient de rater là leur seule occasion nette et ils s’en mordront les doigts car moins de quinze minutes plus tard, Bourahli héritera d’un joli service de Hadj Aïssa pour s’en aller tranquillement et calmement lober Zemmamouche après avoir résisté à la charge d’un défenseur (72’). Le même Bourahli manquera de très peu de donner des allures de déroute à la défaite de l’USMA en mettant une tête plongeante à côté du cadre (74’). Par cette victoire convaincante, Sétif confirme sa bonne santé actuelle et se pose déjà en sérieux prétendant au titre. L’USMA, pour sa part, continue de « mal voyager ».

Adel Mahmane

Le Quotidien d’Oran


Derniers articles